ActualitéMillauOpinion

Millau. « Aucun arrosage n’est pratiqué avec de l’eau potable »

En cette période particulièrement difficile de canicule, de sécheresse et d’incendie, il est important de respecter le nouvel arrêté préfectoral (n°12-2022-08-10-00005 du 10 août 2022), qui définit les limitations d’usage de l’eau à compter du samedi 13 août. Ces limitations sont distinctes pour les eaux superficielles et souterraines et pour le réseau d’eau potable, pour lequel elles sont plus fortes.

Dans un souci de préservation de l’environnement et des ressources naturelles en eau, la Ville de Millau décide d’adapter ses pratiques et met en place des limitations encore plus exigeantes.

L’arrosage des stades et jardins publics est encore possible, car pratiqué avec l’eau de rivière. Cependant, il a été décidé de le restreindre au minimum nécessaire à la pérennité des équipements sportifs et à la survie des plantes vivaces et des arbres, dont la perte serait un dommage important pour l’environnement comme d’un point de vue économique. La totalité des arrosages maintenus se fait avec de l’eau de pompage, stockée dans des cuves et citernes mobiles, et de nuit ; aucun arrosage n’est pratiqué avec de l’eau potable.

Les jardinières disséminées en ville et les massifs de plantations annuelles ne sont plus arrosés et les pelouses connectées au réseau d’eau potable non plus.

Les bassins de la ville, alimentés par des circuits fermés, constituent des points de fraîcheur précieux et seront maintenus en eau autant que possible.

Le lavage des rues, également pratiqué avec de l’eau de pompage, va être moins régulier et le lavage quotidien restera concentré sur les endroits qui le nécessitent le plus.

Dans le même souci d’économie maximale de l’eau, la vidange des bassins de la piscine, envisagée début septembre, ne va pas être réalisée. En effet, la fermeture des bassins pour la poursuite des travaux s’approche et afin de ne pas gaspiller une grande quantité d’eau à quelques semaines de cette échéance, d’autres méthodes de nettoyages et de maintien de la qualité de l’eau vont être mises en place. C’est ainsi 800 m3 d’eau qui vont être économisés, tout en préservant bien sûr le niveau d’exigence sanitaire.

La diminution des quantités d’eau utilisées est donc conséquente et les restrictions que s’impose la Ville vont au-delà de celles exigées par le cadre règlementaire. Il paraît en effet indispensable, compte tenu de la gravité de la situation, de réagir pour préserver au maximum cette ressource vitale qu’est l’eau.

Communiqué de la Ville de Millau

Source
Ville de Millau
Bouton retour en haut de la page