MillauOpinion

Opinion. « Deux ans de mandat… »

« L’enthousiasme dans la réalisation de la mission « passionnante » qui vous a été confiée ainsi que l’envie chevillée au corps d’améliorer notre quotidien est ce qui fait depuis juin 2020 votre ADN ». Loin de nier votre bonne foi, il convient néanmoins, par souci d’objectivité de reconnaître que tout ceci, n’est au bout de deux ans, ni très perceptible ni très palpable pour l’ensemble des millavois.

Pourtant vous n’avez eu de cesse à grand renfort de communication, d’opérations, de célébrations, d’inaugurations, de sensibilisations, d’annonces de nous « faire tenir la chouette pour un faucon », de nous faire croire que Millau progresse, que Millau est en passe de redevenir la locomotive du sud Aveyron avec une équipe qui « se questionne, qui ajuste, qui envisage, qui pourrait, qui voudrait »…

Mais… malheureusement, madame la maire, face à ce débordement d’optimisme les millavois qui ont écouté, été spectateurs pendant ces deux dernières années veulent néanmoins vous dire en ce mois anniversaire qu’ils ne partagent pas tout à fait votre enthousiasme.

Ils veulent plutôt vous dire qu’ils n’en peuvent plus. Ils n’en peuvent plus de voir leur ville se dégrader, de ne voir aucune mesure forte voir le jour pour améliorer leur quotidien. Ils vous demandent de rendre réelles, concrètes les valeurs défendues. Ils vous demandent d’incarner les combats et de ne pas seulement les célébrer ou les communiquer. Ils vous demandent, avant même d’avoir la volonté de marquer la ville de votre empreinte (politique de mobilités), de vous préoccuper d’abord de leur quotidien et de leur cadre de vie.

Cela fait deux ans que les Millavois subissent une ville pas entretenue ni soignée. Les rues sont crasseuses, sans hygiène et encore trop peu végétalisées (malgré toute la bonne volonté des agents mal outillés et trop peu nombreux et 1re opération de grand nettoyage d’un quartier 28 juin 2022 !)

Les riverains et commerçants veulent vous dire qu’ils n’en peuvent plus de subir le mauvais signal véhiculé par les vitrines vacantes du centre-ville non entretenues par des propriétaires peu scrupuleux à qui rien n’est imposé (taxe sur les friches commerciales…). Les Millavois en ont aussi assez de subir une voirie calamiteuse : marquages au sol usés, trous, fissures, déformations, nids de poule… ce sont de vrais obstacles urbains qui gênent les déplacements des personnes en situation de handicap, les poussettes, les vélos… ils veulent aussi vous dire qu’ils sont exaspérés par l’insécurité et les incivilités exponentielles avec des nuisances trop souvent minimisées. Vous qui les qualifiiez hier d’être en marges et peu conséquentes, « elles vous sont, aujourd’hui intolérables et vous leur déclarez la guerre (juin 2022) » : enfin, il était temps, car malheureusement vous allez le constater à vos dépens les mauvaises habitudes quand on laisse faire ont le défaut de s’ancrer très vite…

Les millavois veulent vous dire qu’ils déplorent aussi la dégradation de certains quartiers, de beaucoup d’établissements scolaires, du parc locatif (à quand le permis de louer ?), de l’augmentation des coûts de stationnement sans solution de substitution (transports….) etc. Ils veulent vous communiquer également leur déception sur le combat que vous ne menez finalement pas à leurs côtés « pour maintenir aujourd’hui une offre de soin en qualité, en quantité et en proximité ».

Leur déception de vous avoir vu abandonner des projets qui comptaient pour eux (SILEX…). Vos administrés veulent aussi vous faire part de leur inquiétude légitime quand ils assistent impuissants aux mécontentements de vos agents et à la démission de vos élus sans que vous ne soyez là pour les rassurer honnêtement… alors, pour les 45 mois qu’il reste arrêtez de saupoudrer, arrêtez le provisoire, d’incriminer le manque de budget pour justifier vos choix et vos manquements, stoppez les allers-retours peu rassurants, venez à bout de cette « satisfactionite aigüe », élargissez vos champs d’action qui font toute la réalité d’une commune en permettant la projection PAR tous et POUR tous.

Et pour finir en ce jour anniversaire les Millavois veulent vous dire que la politique n’est pas qu’affaire de communication. Ils veulent vous dire que juste faire pour l’image, qu’associer et plaire à un certain nombre d’habitants est une chose, mais que faire en profondeur, nourrir une vraie relation de confiance et de proximité avec le plus grand nombre en est une autre.

Karine Haumaitre, Élue municipale.

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page