CreisselsPatrimoine

Les personnages célèbres ou remarquables nés ou venus à Creissels

Comme aucun personnage des époques préhistorique et gallo-romaine ne semble avoir laissé son nom à la postérité, l’évocation de ceux qui se sont distingués, quelle que soit la nature de leur action, se limite donc aux sept derniers siècles. La liste ci-après n’est pas exhaustive…

Raymond VII à Saint-Martin de Pris

Le 26 août 1249, le dernier Comte de Toulouse, Raymond VII quitte Aigues-Mortes où il a accompagné le roi de France Louis IX qui s’est embarqué pour la Palestine. Tombé subitement malade en arrivant à Millau, il rejoint Saint Martin de Pris pour voir le célèbre ermite Guillaume Albaronier. Après avoir rédigé son testament, il meurt le 27 septembre 1249. Son corps est enseveli à l’abbaye de Fontevraud « aux pieds de sa mère Jeanne d’Angleterre ».

Les « Armagnacs » vicomtes de Creissels

Entrée dans la maison de Rodez en 1270, la Vicomté de Creissels est passée dans celle d’Armagnac de 1304 à 1497. Durant ces deux siècles, les rapports entre les Vicomtes et les Consuls de Millau ont été parfois excellents mais souvent houleux surtout avec les Comtes d’Armagnac, Bernard massacré à Paris le 12 juin 1418, Jean III tué le 25 juillet 1391 en combattant en Italie et Charles 1er qui, affaibli par ses quinze années d’embastillement est mort le 3 juin 1497.

Pierre de Crozat de la Croix. Henri II, Prince de Condé. Henri II, Duc de Rohan

Pierre de Crozat de la Croix, gouverneur de Creissels, calviniste, mais resté fidèle à Louis XIII, a résisté aux troupes protestantes du Duc de Rohan qui ont assiégé le village du 28 août au 11 septembre 1628. Rohan a levé le siège à l’arrivée des renforts royalistes commandés par le Prince de Condé.

Rohan (DR)
Le Prince de Condé (DR)

Samuel de Crozat de la Croix, collaborateur de Vauban

Pierre de Crozat de la Croix (DR)

Si en 1628, Pierre de Crozat de la Croix a résisté victorieusement au duc de Rohan, chef des protestants, qui assiégeait Creissels, son petit-fils Samuel s’est également distingué sous les armes. Samuel est né au château de Creissels au début du règne de Louis XIV. Il est issu d’une ancienne famille noble, dont le blason « porte d’azur à un aigle d’argent accompagné d’une croix alaisé de même ».

En 1658, Samuel, alors qu’il est encore très jeune, « quitte les bords du Tarn » pour servir dans l’armée. Toute sa vie ce valeureux officier s’est illustré sur les champs de bataille en Italie, au Portugal, en Crète, en Sicile, en Grèce, en Flandre et en France. Membre du Conseil des Fortifications, il a été très apprécié par Vauban qui l’a associé à ses travaux. Il meurt à Paris le 11 février 1699 et est enterré à Millau, dans la chapelle Saint Caprais de l’église Notre-Dame.

Le peintre Pierre Granier

Né à Creissels vers 1679, Pierre Granier, peintre, mais aussi sculpteur et architecte, est décédé le 20 mars 1754. Une partie de son œuvre peut être admirée dans cinq églises du département :

  • « Le Christ crucifié » en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, à Roquetaillade
  • « Saint Roch » en l’église Saint-Pierre, à Ladepeyre
  • « Saint Roch » en la chapelle de Notre-Dame du Désert, à Melvieu
  • « Le Crucifix aux Anges » en l’église Notre-Dame de l’Espinasse, à Millau
  • « La Sainte Famille » en l’église Saint-Côme, à Saint-Côme d’Olt.

Les prélats Julien et Edouard de Gualy

Julien de Gualy (DR)

Respectivement évêque de Carcassonne de 1824 à 1847 et évêque de Saint-Flour de 1829 à 1833, puis archevêque d’Albi de 1833 à 1842, ils appartiennent à la famille de Gualy qui a occupé le château de Creissels du XVIIe au XIXe siècle.

Edouard de Gualy

Le peintre Théodore Richard et son élève Raymond Brascassat

Théodore Richard (DR)

Théodore Richard est né à Millau le 24 novembre 1782 et est mort à Toulouse le 18 novembre 1859.
Théodore Richard est un peintre paysagiste qui a fait construire le château de Roquebelle, où il a résidé avec son élève le peintre Jacques Raymond Brascassat, dont il était le père adoptif.

Jacques Raymond Brascassat (DR)

La cantatrice Emme Calvé

DR

Née le 15 août 1858 à Decazeville, Emma Calvé est devenue la plus célèbre cantatrice de son temps et la meilleure interprète de « Carmen ». Avant son décès survenu à Montpellier, le 5 janvier 1942, elle a souvent été accueillie par son amie Madeleine Hubin propriétaire du château de Creissels.

DR

Général de Brigade Henri d’Albis de Gissac

Le général de brigade Henri, Fulcrand, Marie, Charles d’Albis de Gissac est né le 29 août 1861 au château de Creissels. C’est dans la nuit de mardi 7 au mercredi 8 février 1956 qu’il s’est éteint à Millau, à l’âge de 95 ans.

DR

Titulaire de la Croix de Guerre 14-18, Henri d’Albis de Gissac a été nommé Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur le 7 janvier 1905, promu Officier le 5 mai 1916 et Commandeur le 16 juin1920. Il a été élevé à la dignité de Grand Officier le 22 août 1950.

Roger Bernard, le « Ségurel » de Creissels !

Roger Bernard est né le 30 août 1908 à Millau. Accordéoniste virtuose, il devient, à la fin des années trente, une vedette de Radio Toulouse et rivalise avec le célèbre Jean Ségurel. En 1958, il se retire à Creissels.

DR

Durant les années 60 et au-delà, il fait équipe avec Nono Verdier et Robert Angles pour animer « les bals à la Maison du Peuple et les Fêtes Votives dans les villages du Sud-Aveyron ». Roger Bernard décède le 26 septembre 1989 à Creissels. Il a été un accordéoniste exceptionnel qui a marqué plusieurs générations du Sud millavois.

Alphonse Bernad, le maire qui a changé Creissels

Il est né le 28 mai 1905 à Creissels. Excellent menuisier et ébéniste qui s’est engagé dès 1935 dans le syndicalisme en participant à la fondation de la CFTC et plus tard en devenant pendant 30 ans un représentant important de la CFDT. Mobilisé en 1940, il est affecté au Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc.

De retour à Creissels, il crée le Comité local d’Entraide aux prisonniers, mais surtout il rentre en contact avec des réseaux de Résistance. Nommé le 25 septembre 1944 par le Préfet de l’Aveyron, maire provisoire de Creissels, il est élu maire le 6 mai 1945.

DR

Durant ses six mandats successifs, les nombreuses et importantes réalisations dans divers domaines qui ont modernisé et dynamisé la commune, témoignent de son action exceptionnelle. Il quitte ses fonctions de maire en 1977. Il s’éteint le 24 août 1985, mais son souvenir est toujours vivace chez les anciens « corses ». Titulaire de la Croix de Guerre 39/45, Alphonse Bernad était Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur et Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Les anciens creissellois se souviennent d’autres personnages célèbres qui ont séjourné à Creissels, comme mère Marie Reynès-Monlaur, le général De Lattre de Tassigny, les pianistes Claude Bolling et Yves-Marie Bruel et bien d’autres encore…

Bernard Maury

Bouton retour en haut de la page
X