Actualité

Millau. Qui est vraiment ce dindon de la farce ?

Depuis deux ans, le dindon du Kollektif Karnaaval patiente pour parader. Samedi 26 mars il sortira enfin de sa basse-cour pour un rendez-vous très attendu avec les Millavois pour le grand retour du carnaval de Millau.

Imaginé et créé en 2019 par les bénévoles de l’association des Peintres et Sculpteurs Millavois le « piot, charlot et sa roue de l’infortune » représentaient alors les citoyens, en pleine période de réforme des retraites et d’élections municipales… Depuis, deux années se sont écoulées, et pas des moindres, les évènements ont légitimé encore davantage le dindon qui n’est décidément pas une farce, il est bien celui de la farce !

Les symboles sont nombreux et pas vraiment discrets : Coronavirus aux oreilles, seringues, bulletin de vote sur une patte, chars de l’armée russe et drapeau ukrainien composent entre autres le tableau 2022 qui sera, actualité oblige, en jaune et bleu.

© Millavois.com

« Chacun y verra ce qu’il a envie de voir » a lancé Esther Chureau, membre de l’association des Peintres et Sculpteurs Millavois lors de la présentation du dindon et du programme du carnaval, que tout le monde attend avec impatience.

Esther Chureau et Philippe Monnier. © Millavois.com

Créer une dynamique

Après quelques années d’hésitation, le monsieur Roubelier des années 80, a laissé sa place à la mascotte du carnaval depuis 22 ans. Elle avait en son temps marqué le retour du vrai carnaval de Millau en avril 2000 impulsé par la MJC, l’Écho des Avens et l’association des Peintres et Sculpteurs Millavois. La mascotte a depuis, pris le visage de toutes les luttes et de tous les combats populaires.

Elle a été réalisée dans un hangar de l’ancienne caserne des pompiers, l’association des peintres et sculpteurs millavois espère bien pouvoir profiter encore longtemps de ces locaux et envisage de développer une dynamique de quartier avec pourquoi pas un projet culturel et intergénérationnel et avec les habitants du quartier et les pensionnaires des cheveux d’ange.

Une initiative qui ravit le directeur de la MJC Hervé Marcillac : « l’accès à la pratique artistique, comme ici la réalisation d’une mascotte, nourrit localement une dynamique. Il y a derrière toujours un retour d’investissement, la culture n’est pas qu’un puits sans fond, elle peut aussi générer une vraie économie et une dynamique socio-culturelle et socio-éducative ».

© Millavois.com

Rendez-vous le 26 mars

Le Piot donne rendez-vous à tous les millavois à 16h place du Mandarous pour un départ à 16h45 pétante direction le parc de la Victoire pour le jugement et la sentence ultime, la mise à feu, bien plus qu’un symbole pour Philippe Monnier de la fanfare de l’Écho des Avens : « Nous mettrons le feu aux mauvais moments passés, aux peurs, aux humiliations, aux tromperies, aux promesses non tenues (fonction pétassou du dindon dont chaque plume symbolise une vilaine chose dont on veut se débarrasser). Nous brûlerons les oripeaux de cet hiver mental qui dure depuis trois ans ! Nous sortirons des cavernes frileuses de la distanciation sociale pour célébrer tous ensemble le retour du printemps, en partageant symboliquement les meilleurs morceaux de ce délicieux dindon farci et rôti au parc de la Victoire (ce sont les échevins de la République autonome de Millau qui régalent, ils ont beaucoup à se faire pardonner depuis l’échec du lancement de la fusée du Professeur Tourneboule, en mars 2019) ».

© Millavois.com

Le programme

  • 16 heures pétantes : soyez à l’heure pour l’arrivée du Dindon place du Mandarous, accompagné par les batoucadas de Millau et de Mende.
  • Les fanfares prennent le relai pendant la parade des déguisés animée par Doune
  • Au signal, vers 16h45, le convoi s’ébranle avenue de la République, avec par ordre de marche :
  • Batucada Samba
  • Moi le Dindon des Peintres et Sculpteurs Millavois
  • L’Écho des Avens
  • Le Ngueweul Rythme
  • Les Sauvages de la Manivelle
  • Les Fanfarons Cordellois la Bérézina
  • La Diane Rouergate
  • Les animaux des chantiers navals de Comprégnac
  • Batucada
  • l’Académie du Flamenco et d’autres associations…
    • Arrivée au parc de la Victoire vers 18 heures, installation du bûcher
    • Jugement vociféré par les tambours et les fanfares
    • Mise à feu par les Sauvages de la Manivelle vers 18h30.
    • Bal des carnavaliers (ouvert à tous) à partir de 20h30 à La Menuiserie avec la Peau du Zouc et les fanfares (buvette sur place)

Ainsi que de nombreuses surprises sur le parcours… La sécurité est assurée par le Moto-Club de la MJC.

Bouton retour en haut de la page