ActualitéPaulhe

Gilbert Faucher, maire de Paulhe, nouveau président de la commission locale de l’eau du Tarn-Amont

La commission locale de l’eau (CLE) du bassin versant du Tarn-amont s’est réunie le 17 décembre dernier à La Malène (48), pour réinstaller une partie de ses membres, suite aux élections de 2020 et 2021 (municipales, départementales et régionales), sous l’égide du sous-préfet de Florac, David Ursulet.

Un nouveau président a donc été élu. Il s’agit de Gilbert Faucher, maire de Paulhe et vice-président à la Communauté de commune Millau-Grands Causses. Il s’implique sur la thématique de l’eau au travers de sa présidence du SIVOM Tarn et Lumensonesque et de sa vice-présidente au Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont.

Il est accompagné de deux vice-présidents : Irène Lebeau, représentante de la Communauté de communes Causses Aigoual Cévennes-Terres solidaires (élue en 2019) et Serge Védrines, représentant du Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont (structure porteuse du SAGE), nouvellement élu.

Le bureau a également été en partie renouvelé lors de cette élection, et est composé de Pierre Pantanella, pour la Communauté de communes Saint-Affricain, Roquefort, et Sept Vallons (élu en 2019), Daniel Auriol, pour la Communauté de communes Muse et Raspes du Tarn, Jean-François Dumas, pour le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Grands Causses, René Jeanjean et Sylvain Molines, pour la Communauté de communes Gorges-Causses-Cévennes.

La commission locale de l’eau Tarn-amont, parlement de l’eau du territoire

La CLE est une instance de concertation, véritable « parlement de l’eau » à l’échelle du bassin versant du Tarn-amont. Elle est composée de 44 membres, élus des neuf communautés de communes du territoire, représentants des usagers et de l’État.

Son rôle est de concilier le développement des activités économiques, de l’aménagement, et la préservation de l’eau et des milieux aquatiques pour garantir une eau en quantité et en qualité suffisante pour assurer tous les usages (eau potable, baignade, pêche, etc.). Elle est animée par le Syndicat mixte du bassin versant du Tarn-amont.

Si vous souhaitez plus de renseignements sur la commission locale de l’eau du Tarn-amont, sur le Syndicat Tarn-amont ou les actions qui sont menées, rendez-vous sur le site www.tarn-amont.fr ou sur la page Facebook du syndicat.

Tarn-amont = 88 communes, 1 bassin versant hydrographique

Le bassin versant du Tarn-amont s’étend sur une superficie de 2.627 km², du mont Lozère jusqu’à la confluence du Tarn avec le ruisseau de la Muse, en aval de Millau, incluant l’ensemble des affluents. Il couvre 88 communes entièrement ou en partie dont 40 en Aveyron, 13 dans le Gard, et 35 en Lozère. Près de 48.000 habitants sont recensés dont près de la moitié à Millau.

Bouton retour en haut de la page
X