Opinion

Millau. Opinion : pourquoi le syndicat Sud Santé Sociaux vote contre le PMSA

Le PMSA (Projet Médical Sud Aveyron) a été présenté lors du dernier Comité Technique d’Etablissement du 11 janvier : des décisions très importantes ont été prises pour l’avenir de la prise en charge hospitalière en Sud Aveyron.

Des décisions qui peuvent légitimement nous interroger sur le processus démocratique. Des annonces de fermetures (bloc, mater, labo) avec des pertes d’emplois, des urgences de proximité seront également supprimées à très court terme. Un conditionnement de nouveaux services hypothétiques, basé sur de bonnes intentions, mais nous pouvons douter de la volonté de financement dans un proche avenir. Des perspectives de développement se basent sur les études très optimistes, alors que les exemples du CHIVA (CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DU VAL D’ARIÈGE) et de l’hôpital nord des 2 Sèvres devraient nous inciter à plus de prudence. Leurs bilans catastrophiques devraient nous interroger.

Un processus de décision antidémocratique qui n’associe pas la représentation du personnel et pire, la population du Sud Aveyron.

La farce du communiqué commun de la Maire de Millau, du maire de Saint-Affrique, du Président du Conseil départemental, de la Présidente de Région, et de l’ARS interroge sur les prises de décisions politiques et de leur lien avec les populations.

  • Aucune annonce et aucun engagement sur le maintien de l’activité sur les périodes intermédiaires.
  • Aucune annonce sur un financement pérenne de l’ARS.
  • Aucune annonce sur l’annulation de la dette des 2 hôpitaux.
  • Aucun engagement sur le maintien de l’emploi et même des économies d’échelle sont prévues !
  • Aucun éclaircissement sur la structure juridique de ce nouvel établissement, Groupement de coopération sanitaire ? Structure publique privée ?

Depuis toujours à Sud Santé Sociaux, nous défendons une offre de soins de proximité et de qualité en Sud Aveyron. Pour Sud, un hôpital de proximité doit être adossé à son bassin de population, adossé à sa ville ! La construction d’un nouvel hôpital est un non-sens écologique avec encore une nouvelle artificialisation des terres, un éloignement géographique de la population avec son hôpital, une perte de chances pour les plus éloignés qui sera catastrophique…

Il ne s’agit pas comme on veut nous le faire croire, d’une chance et d’un progrès pour la population du Sud Aveyron, mais bien la suppression déguisée d’un hôpital entier avec des suppressions d’emplois sacrifiés sur l’autel de la rentabilité et de la part de marchés. L’étude enterrée sur la possibilité de reconstruction et rénovation des hôpitaux existants est basée sur une étude indépendante, tronquée, financée par l’ARS… c’est comme demander à la Chine de donner un avis objectif sur l’indépendance du Tibet !

La perte des 45 min pour l’accès aux soins et des 30 min pour les urgences marque un recul sans précédent. Cela signe la fin de l’exception géographique. Le mirage de vouloir attirer des populations frontalières est un mensonge. Elles se tourneront aux contraires d’autant plus vers Albi et Montpellier ou Rodez.

Pour toutes ces raisons, nous votons contre ce PMSA (Projet Médical Sud Aveyron) qui est un coup de poignard dans le dos des populations.

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Source
Syndicat hospitalier Sud Santé Sociaux
Bouton retour en haut de la page
X