MillauSpectacle

Millau. Et la magie s’opéra…

Mercredi 22 décembre, dans le cadre du festival Bonheurs d’Hiver, Cécile Guillot Doat, Jean-Marie Doat et Frédéric Stoll (Cie En Votre Compagnie) proposaient le spectacle visuel sans paroles « De quoi rêvent les pingouins ? » au Théâtre de la Maison du Peuple de Millau.

On va à un spectacle de Jean-Marie et Cécile Doat, comme à une fête pour partager des moments d’intenses et belles émotions.

Ainsi à quelques jours de Noël, petits et grands, venus nombreux au Théâtre de la Maison du Peuple de Millau, ont pu rire et trembler au gré des aventures d’un jeune pingouin, devenu le temps du spectacle initiateur d’imaginaire, pour nous sensibiliser à l’urgence de sauver la nature et la biodiversité.

Dès le début du spectacle s’opère la magie. Devant la maladresse et la drôlerie de ce petit pingouin, marionnette attendrissante ; admirablement manipulée par Cécile Doat, les rires des enfants fusent − spontanés – accompagnés de ceux de leurs parents tout aussi enchantés.

Quant au savant illuminé (interprété par Jean-Marie Doat) sa gestuelle et sa voix robotisées en font un personnage de film muet, générant autant de rires que son pingouin rescapé.

C’est donc en artistes que Cécile et Jean-Marie Doat − eux qui ont parcouru tant d’océans − s’engagent pour dire la fragilité du vivant et l’urgence qu’il y a à agir pour sauver la planète. Pour cela ils ont choisi le théâtre et se sont entourés de leurs meilleurs compagnons de route : Frédéric Stoll à l’accompagnement vidéo, son, lumière, robotique, Amandine Doat à la mise en jeu et à la chorégraphie, Nicolas Carrière à la création univers sonore.

Toutes ces sensibilités artistiques ont travaillé de concert pour un spectacle allégorique parfaitement réussi parce qu’il laisse grandes ouvertes les portes de l’imaginaire et de la poésie sans lesquelles il n’est pas de monde possible à sauver.

Claudette Lavabre,
spectatrice

Via
Claudette Lavabre
Bouton retour en haut de la page
X