ActualitéMillau

Millau. Bientôt un nouveau visage pour le quartier de l’Ayrolle

Lors d’une réunion publique lundi 22 novembre à la salle René Rieux, l’ensemble des représentants privés et publics impliqué dans ce projet ont présenté la « Résidence services seniors de l’Ayrolle » à la population ainsi que les futurs appartement privés.

En 2019, la société Kaufman and Broad s’est portée acquéreuse des bâtiments de l’ancienne maison de retraite de l’Ayrolle pour y construire une résidence de services seniors dont les 103 logements ergonomiques réservés aux seniors du T1 au T3 seront exploités par la société Cosy Diem, une chaîne de gestion partenaire.

Des prestations haut de gamme

Ces logements qualitatifs, mais non médicalisés offriront aux locataires un socle de prestations communes : conciergerie, aide administrative, présence du personnel jour et nuit, entretien des espaces communs (salon, bibliothèque, salle de fitness, salle polyvalente, jardins), des loisirs et activités, la téléassistance, la téléphonie et des accès sécurisés.

D’autres seront disponibles à la carte en fonction des attentes et des besoins comme le coiffeur, la demi-pension…

Des logements à l’achat

« Dans l’intention de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle souhaitée dès la genèse du projet », 24 logements sociaux y sont intégrés du T2 au T3. Ils sont destinés à être revendus en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement) un dispositif d’accession à la propriété par Aveyron Habitat.

L’ensemble du projet est « exemplaire énergétiquement » puisqu’il sera labellisé (NF habitat HQE6) et pensé dans une démarche pour réduire l’empreinte écologique.

Pour la société privée Kaufman and Broad c’était un véritable enjeu « de construire la ville sur la ville » ainsi qu’un défi puisque le site est implanté en cœur de ville à proximité de collèges et écoles et que les accès sont très restreints. La municipalité représentée par Yvan Duteil, chargé de l’action cœur de ville, explique « qu’il a été réfléchi en cohérence avec le reste du territoire ».

En amont de cette réunion, un questionnaire avait été mis à disposition de la population. Il a recueilli 50 contributions dont la plupart n’étaient pas des riverains. Pour 67 % d’entre eux, le projet apparait comme une opportunité et si les questions environnementales sont au cœur des préoccupations, celles liées à un besoin d’information régulière et transparente pendant les différentes phases du chantier sont essentielles pour les contributeurs. L’entreprise privée s’est engagée en ce sens.

Les phases des travaux

La fin de cette année et le début de 2022 seront consacrés à des entretiens individuels pour ceux qui le souhaitent et dès le printemps prochain débutera un référé préventif non obligatoire, mais souhaité par la société Kaufman and Broad pour faire un état des lieux des constructions mitoyennes préalables aux travaux.

Pour les travaux qui devraient débuter pour l’été 2023, des bâtiments anciens et présentant des risques à long terme seront démolis pour laisser place d’autres, moins hauts et moins larges (-12 % de bâti), qui feront la part belle aux espaces verts et intègreront 48 places de parking. La livraison est envisagée dans l’hiver 2025.

Un site en mutation

La fin de la rencontre citoyenne pour le projet de quartier a été réservée aux échanges avec les personnes présentes, parmi eux, des curieux, mais surtout des riverains concernés par les nuisances des travaux et les changements de configuration du quartier. Ils ont ainsi pu exprimer leurs inquiétudes, leur colère parfois face à ce bouleversement auquel quoiqu’il arrive les Millavois plus ou moins concernés devront s’adapter.

La traverse Saint-Jean sera doublée en largeur. © DR

Le site de l’Ayrolle mute au fil des générations, de lycée il est passé ehpad, pour se transformer courant 2025 en une résidence senior et en logements sociaux en accession à la propriété. Ce quartier du cœur de ville s’adapte, évolue dans une volonté d’intégration des nouvelles constructions dans le respect du site, de la population, de l’environnement et du patrimoine.

 

Bouton retour en haut de la page
X