Course à piedMillau

Millau. La VO2 trail, sur un air de puma !

La VO2 Trail, c’est l’histoire d’une course née au comptoir d’accueil de la gendarmerie de Millau. Le gendarme chargé des conventions signées avec les organisations de déclarer : « c’est bien gentil, mais les Templiers c’est trop long, la Templière, c’est pour les femmes. Vous ne pourriez pas créer une course pour nous ? ».

A peine le temps de rentrer en vélo au bureau des Templiers que sur ce chemin du retour, la décision est prise, un trail court sera créé pour un public moins aguerri, plus « loisir-santé », mais également plus « athlétique ».

La création d’un trail court fait vite débat, car le trail, en 2005, c’est long et c’est dur, point barre. C’est donc un crime de lèse-majesté d’intituler trail une épreuve dont le kilométrage ne dépassera pas les 20 km.

Qu’importe ce clivage, la Puma Trail voit le jour en 2006 et fait carton plein avec 570 finishers, preuve en est que le trail, c’est pour tout le monde sans exclusion. L’épreuve est remportée cette année par Nicolas Rivière (dos 4) un pistard de Montpellier devant un certain Yoann Meudec qui deviendra par la suite l’un des animateurs du trail français de par son team et ses performances.

Et ce succès se confirme dès l’année suivante avec 777 finishers et la belle victoire de Julien Rancon (dos 1) devant Nicolas Rivière et le marathonien Yannick Dupouy (dos 298) venu de Pessac alors qu’à la 4e place un certain Nicolas Martin (dos 647) pointe le petit bout de son nez ! Le début pour lui d’une belle carrière au plus haut niveau.

Cette Puma Trail rebaptisée en 2008 la VO2 Trail deviendra ainsi la porte d’entrée pour des milliers de coureurs, la première marche à grimper dans l’univers du trail pour découvrir cette nouvelle discipline avant de gravir les échelons et de tenter l’aventure des Templiers.

Au fil des éditions, ce trail toujours aussi combatif et nerveux comme en 2015 avec le duel Benjamin Bellamy contre Mael Alric, s’est féminisé. L’an passé, le peloton se composait de 43 % de femmes.

Et côté parcours, avec ses 18 km, cette épreuve n’est autre qu’un mini Templiers avec la montée de Carbassas, un peu de causse et ses grandes allées forestières, du monotrace sinueux lorsque l’on revient sur les corniches de la Pouncho et enfin la descende du Hibou. Que demander de plus pour se faire plaisir ou de faire cracher les watts !

VO2 TRAIL – Limité à 1025 coureurs – 17 km, 730 m+ – Départ samedi 23 octobre à 16h05.

Source
Festival des Templiers
Bouton retour en haut de la page
X