EducationMillau

Millau. Les maternelles de Jeanne d’Arc ont déménagé !

Il y a eu du changement dans l’ensemble scolaire Jeanne d’Arc à l’occasion de la rentrée de septembre. En effet, les 70 petits écoliers des trois classes de maternelle, qui partageaient jusqu’alors le site de Jeanne d’Arc avec « les grands » du collège et du lycée, ont déménagé dans un bâtiment flambant neuf aménagé spécialement pour eux au sein de l’école primaire Sacré-Cœur, rue Jean-Moulin.

De gauche à droite : Nicolas Sènes, directeur diocésain de l’enseignement catholique de l’Aveyron et du Lot, Daniel Boby, administrateur diocésain du diocèse de Rodez et Vabres, Fabien Libourel, président de l’OGECAM et Jean-Benoît Fabre, chef d’établissement.

Après un an de travaux, et une mise en fonction à la rentrée, ce nouveau local de 300 m2 comprend donc trois classes de maternelle, une salle de sieste, des sanitaires et un pôle administratif. A l’occasion des travaux, qui ont été entrepris en septembre 2020, la cour a aussi été rénovée et entièrement refaite.

Le bâtiment des maternelles flambant neuf.

« Un nouveau départ »

Lundi soir, lors de l’inauguration de sa nouvelle école « maternelle et primaire », Jean-Benoît Fabre, chef d’établissement, n’a pas manqué de remercier Claire Vigné, directrice de l’ensemble scolaire Jeanne d’Arc lors de la genèse de ce projet, et Laurence Lours, qui l’a remplacée lors de son départ à la retraite. Il a remercié également Fabien Libourel, président de l’OGECAM (Organisme de Gestion des Établissements Catholiques Associés de Millau) qui a financé la totalité des travaux, à hauteur de 700.000 €, ainsi que l’architecte millavoise, Lise Calmel-Chaptal.

L’inauguration du nouveau bâtiment s’est déroulée lundi 18 octobre.

« Cette unité de lieu n’est pas une fin en soi, a déclaré Jean-Benoît Fabre lors de l’inauguration. Certes elle génère des commodités nouvelles pour le personnel et les familles, pour le confort des élèves, elle rend plus facile le travail d’équipe au sein de l’école, mais elle doit désormais et surtout nous permettre de poursuivre et renforcer le travail de cohérence de nos actions pédagogiques et éducatives. » « Cette rentrée effectuée dans nos nouveaux locaux marque donc non pas un aboutissement, mais un nouveau départ », a-t-il conclu.

Quelques aménagements sont encore à terminer, les clôtures notamment, ainsi que les jeux dans la cour, financés par l’association des parents d’élèves, et qui devraient être installés lors des vacances de Toussaint.

Jean-Benoît Fabre dans la classe des « petits » de la maternelle.
La salle de sieste.
Dans la classe de Valérie Lacombe, on rentre en chaussons !
La pièce réservée aux services administratifs.
La classe des « grands ».
Personne ne manque à l’appel.

Bouton retour en haut de la page
X