ActualitéMillau

Millau. La barrière du chemin de Gandalous va être enlevée

Ils ne décolèrent pas. Les riverains du quartier de Gandalous, qui ont remis une pétition riche de 112 signatures à la mairie de Millau, sont toujours remontés contre cette fameuse barrière, installée sans préavis par les services municipaux pour empêcher une bonne fois pour toutes les voitures le sens interdit du chemin de Gandalous. Une barrière qui empêche désormais le trafic de « monter » du centre-ville vers le quartier de Gandalous, obligeant les automobilistes de faire un détour par la rue de Cartayre ou celle des Combattants d’Afrique du Nord.

DR

Ce soir encore, comme ils l’avaient promis, une vingtaine de riverains faisaient le pied de grue devant ce qu’ils ont baptisé « la barrière de la honte ». « Nous sommes des citoyens comme les autres, on paye notre foncier, on est des gens responsables », a déclaré un des riverains. « On parle de démocratie participative, j’aimerais savoir ceux qui sont pour et ceux qui sont contre », a répondu une autre personne.

« Nous allons l’enlever dans les tout prochains jours »

« Si elle n’est pas enlevée d’ici la fin de la semaine, un groupe de riverains s’en chargera en cinq minutes », a même assuré l’un des manifestants.

Un recours à la scie à métaux qui ne devrait finalement pas avoir lieu, puisque le glas semble avoir sonné pour ladite barrière. « Les services municipaux étaient sur place aujourd’hui pour comptabiliser les voitures et le déport du trafic vers les rues de Cartayre et des Combattants d’Afrique du Nord, explique Emmanuelle Gazel, maire de Millau. On s’aperçoit que la mise en place de cette barrière ne règle pas tous les problèmes. Nous allons l’enlever dans les tout prochains jours et nous travaillons actuellement sur d’autres solutions pour réguler le trafic ».

Une bonne nouvelle pour les habitants de Gandalous… qui devraient sans doute regarder à deux fois avant d’emprunter à nouveau le sens interdit…

L’arrêt de bus en plein virage, juste en face de la barrière, est lui-aussi dénoncé par les riverains…

Bouton retour en haut de la page
X