ActualitéMillau

Du Tai Ji Quan et du Qi Gong à la MJC Millau

Art martial interne et art de santé, le Tai Ji Quan et le Qi Gong, les deux sont souvent confondus. Si tous les deux sont des arts chinois, le premier est un art martial interne et le second enchaine postures statiques et mouvements dynamiques pour faire circuler l’énergie vitale.

Le Tai Ji Quan

Art martial fin et efficace, le Tai Ji Quan construit la force d’un corps unifié et développe une stratégie martiale basée sur la souplesse et la fluidité. Des gestuelles riches et toniques basées sur la spirale, qualité précieuse pour la santé et l’efficacité martiale.

Appartenant à la grande famille du Wushu (arts martiaux chinois), le Tai Ji Quan, prononcé tai chi chuan, est un art martial interne insistant sur le développement d’une force souple et dynamique, par opposition à la force physique pure. Il implique un travail sur l’énergie interne et non sur la force ex-terne musculaire.
C’est pourquoi l’entraînement du Tai Ji Quan est tout d’abord exécuté lentement pour sentir les mouvements de l’énergie vitale (Qi), les placements optimums du corps et aborder l’alchimie interne entre le corps et l’esprit. Progressivement, le pratiquant accélérera les gestes, et pratiquera les fa jing – libération de l’énergie ou force explosive.

La pratique est caractérisée par des enchaînements chorégraphiques qui inspirent l’harmonie, la paix et la force tranquille. Comme dans toutes les boxes chinoises on retrouve le maniement des armes tel que l’épée, le bâton, la lance, l’éventail.

Les séances de travail comprennent, l’étude des mouvements de bases (comme les gammes du musicien), les enchaînements codifiés (semblable au Kata japonais), l’étude martiale avec partenaire comprenant des exercices de poussée des mains (test d’enracinement et de placement) ainsi que le développement des techniques d’applications (percussions, clefs, projections) et le travail énergétique. Disciplines d’excellence qui développent le corps et l’esprit, les arts martiaux participent au maintien de la santé et à l’intégrité des personnes.

Tai Ji Quan (DR)

Le Qi Gong

Le Qi Gong désigne le travail et la maîtrise (« gong ») de l’énergie interne (le « qi ») et du souffle qui circule en nous.

Traversé par diverses influences de la culture chinoise comme la médecine traditionnelle, le bouddhisme et le taoïsme, le qi gong regroupe de nombreuses méthodes unies dans le même objectif: faire circuler et équilibrer cette énergie vitale.

Le Qi Gong est une pratique corporelle. Par des exercices spécifiques et variés associant le travail du corps, de la respiration et de l’attention, on stimule et assouplit les muscles, tendons et articulations. On améliore ainsi l’aspect fonctionnel du corps.

Le but est de faire circuler tous les flux du corps (sang, énergie …) ce qui renforce la vitalité et amène à un mieux vivre. En effet, pour la médecine chinoise, dont le Qi Gong est issu, la mise en mouvement de cette énergie vitale stimule les organes et les fonctions essentielles de l’être. Le Qi Gong est considéré comme l’un des 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise, avec l’acupuncture, les massages, la pharmacopée et la diététique.

Postures, automassages, respiration, mouvements, pensées : tout, dans cette discipline, est destiné à mieux capter l’énergie vitale et à la faire circuler harmonieusement dans tout le corps, le long de canaux subtils appelés méridiens. La pratique régulière permet de renforcer le corps, de le rendre plus souple et d’optimiser toutes les fonctions de l’organisme : tonification et détente pour la vitalité et le calme intérieur.

Les gestes sont amples et circulaires, le rythme continu et lent, chacun évolue à son rythme.

A la pratique physique sont associés le travail respiratoire et le placement de l’esprit. Ce qui fait du Qi Gong une voie vers la connaissance de soi et du monde. Sa pratique régulière régule les émotions et apaise l’esprit.
De ces mouvements amples, circulaires et fluides à son fond philosophique et traditionnel nait un art d’expression corporelle qui optimise la vitalité.

Le Qi Gong est accessible à tous.

Les différences…

  • Le Tai Ji Quan est un art martial. Une part importante se pratique avec partenaire.
  • Le Qi Gong se pratique de manière individuelle même si le lien avec le groupe est important.
  • Le Qi Gong est un art de santé : il est issu de la médecine chinoise, sa pratique en reprend les principes.
  • Très codifié, le Tai Ji Quan nécessite la mémorisation de postures et d’enchaînements spécifiques : le Qi Gong est moins exigeant. Par ailleurs, le Tai ji demande un investissement en temps plus important que le Qi Gong.
  • Le Tai Ji Quan, plus dynamique et en déplacement, propose des postures basses qui sollicitent davantage le bas du corps et les jambes.

… et points communs

  • Le Tai Ji Quan et le Qi Gong sont tous les deux des  » arts internes  » qui se focalisent sur le travail du mouvement corporel, du souffle et de l’esprit.
  • Ils s’inspirent tous les deux des philosophies taoïste, confucianiste et bouddhiste.
  • Les 2 pratiques sont considérées comme des arts de santé.
  • Les deux disciplines nécessitent une pratique régulière …
  • Les effets du Qi Gong et du Tai Ji Quan sur le corps et le mental sont nombreux. Vantée pour ses bénéfices sur la santé et la vitalité, la pratique améliore les fonctions respiratoires, digestives, cardiovasculaires et nerveuses. La circulation de l’énergie a un effet purifiant et détoxifiant en créant un massage interne des organes.
  • Les mouvements assouplissent les muscles et les articulations.
  • L’enracinement recherché dans les postures aide à mieux s’approprier son corps.
  • De cette meilleure maîtrise du corps découle une meilleure gestion des émotions comme du stress.

Renseignements : www.otao.site et à la MJC de Millau, 10 Bd Sadi-Carnot 12100 Millau – 05.65.60.08.00 / 07.87.45.90.41 – www.mjcmillau.fr Séverine Malaval & Philippe Haslé – 07 60 88 77 38 – 06 12 58 37 76

Bouton retour en haut de la page
X