Actualité

Millau. 250 manifestants dans les rues contre le passe sanitaire

Le mouvement citoyen des anti-passe sanitaire n’a pas mobilisé autant de personnes que les semaines précédentes, mais ils étaient tout de même 250 à s’être réunis pour la première fois sur la place Foch mais pour la septième journée de mobilisation.

Le rassemblement pacifique est depuis plusieurs semaines organisé par le collectif des Gilets jaunes de Millau, une initiative qui ne fait apparemment pas l’unanimité puisque le porte-parole du mouvement a précisé que « chacun était libre de prendre le relais et d’organiser le rassemblement ».

Il a également demandé aux participants de « ne pas afficher de signes ostentatoires pour éviter toute polémique ».

Après cette mise au point, quelques personnes ont pris la parole pour des discours anti-passe et plutôt antivax. L’une d’entre elles a même chanté la liberté reprise en cœur par quelques participants.

© Millavois.com

« Ce vaccin entrainera à terme la disparition de l’humanité, il faut résister fermement à un pouvoir injuste, nous ne voulons pas être des machines ou des moutons dociles »

© Millavois.com

« Je travaille dans un hôpital psychiatrique, ce passe sanitaire bafoue la charte du patient hospitalisé et le serment d’Hippocrate, tous les citoyens doivent être soignés. Je ne veux pas être vacciné, il y a trop d’effets secondaires, à cause de cette décision, je ne pourrai plus travailler, je resterai chez moi ».

© Millavois.com

Le cortège s’est dirigé vers le théâtre de la Maison du Peuple devant lequel l’ensemble des participants a pris la décision de défiler en silence jusqu’à la place du Mandarous pour « faire du bruit sous les fenêtres du bureau (ou plutôt de ce que fut le bureau) du député élu par le peuple »

© Millavois.com

Le prochain rendez-vous est donné samedi prochain place Foch à 14h et même avant pour « un pique-nique sauvage » que Chloé, une citoyenne presque anonyme rejoindra pour « recréer du lien ».

« Ils cherchent à nous diviser, même au sein de nos familles, ce moment est fait pour se rassembler et construire des possibles ».

Bouton retour en haut de la page
X