MillauOpinion

Millau. « Quel avenir pour le sous-sol du CREA ? Archives ou projet socioculturel ? »

Le collectif de soutien a enfin été reçu le vendredi 18 juin à 14h par Emmanuelle Gazel et Nicolas Wöhrel.

Fort de 130 membres et soutenu par une pétition de 700 signataires, le collectif défend ardemment le projet Silex au CREA, tel que celui-ci a été défini et voté à l’unanimité en conseil municipal en 2018.

En cœur de ville, à proximité des habitants et des commerces, un projet audacieux, mêlant pratiques musicales, nouvelles technologies audiovisuelles, fabrication numérique et nouveaux espaces pensés selon les besoins identifiés auprès des associations locales (environ cent cinquante associations utilisatrices).

Une démarche initiée dans la veine de l’esprit qui règne depuis des années au sein du CREA (centre d’échange de rencontre et d’animation), fruit d’une complicité très étroite entre la collectivité millavoise et le monde associatif. Le plus que possible émancipé du domaine strictement privatif ou marchand, le projet Silex au CREA s’inscrit délibérément dans une certaine vision du monde dans laquelle l’action publique consiste également à préserver ces tiers lieux premiers et tout le bien commun qui en résulte pour les habitants citoyens de la cité que chacun d’entre nous représentons.

Un projet à dimensions multiples parfaitement intégré au sein du CREA, innovant pour la Ville et le Canton, fruit de l’intelligence collective et imaginé de manière à valoriser le plus petit centimètre carré et autres trésors d’architecture que recèle en son sous-sol le bâtiment. Impensable dans ces conditions d’imaginer le retour des archives au CREA au regard notamment des travaux et autres aménagements spécifiques en grande partie achevés (plus d’un million d’euros déjà consommés sur un million quatre cents programmés dans le cadre de cette opération). Un projet multipartenarial imaginé au cœur d’un équipement dédié à la culture et à l’éducation depuis bien plus de 30 ans. Des investissements financés y compris par une partie de ceux qui sont aujourd’hui tenus de défendre corps et âmes ces mêmes investissements consentis pourtant de manière parfaitement démocratique.

L’abandon du projet par la nouvelle municipalité sans concertation et appris par voie de presse début décembre 2020 a donc mis le feu aux poudres. Et pourtant, ce projet figurait dans le programme de la candidate élue… Ce « lieu de ressources » est complémentaire à d’autres structures telles que l’école de musique, la Maison des Jeunes et de la Culture…

Très attendu par les Millavois, le projet Silex doit-il faire les frais du possible retour des archives au CREA et devenir un simple un lieu de stockage ?

Dans le cadre de cet échange, la volonté première du collectif est de défendre le projet initial tant dans sa forme que dans le lieu. La Ville accepte à la demande du collectif, la mise en suspens de toutes décisions. Les échanges qui s’en sont suivis ont pourtant mis en évidence la volonté assumée par madame la maire d’éclater le projet, lui faisant perdre par la même occasion toute son essence.

Deux visions s’opposent :

  • Pour des raisons d’ordre budgétaire, la municipalité semble être décidée à fragmenter le projet en le délocalisant en différents endroits de la ville voire auprès de partenaires privés ou issus du secteur marchand.
  • Pour le collectif de soutien, le fondement politique du projet, sa cohérence et sa cohésion restent absolument primordiaux.

Dans la perspective d’être force de proposition, le collectif souhaite travailler sur une alternative associative pour animer ces espaces. Madame la maire et l’élu à la culture souhaitent que leur soit présenté un nouveau projet précisant le public visé, les objectifs et les moyens nécessaires. Pour que ce travail puisse être mené de manière concrète, le collectif a besoin nécessairement qu’on lui fournisse des éléments plus précis vis-à-vis des moyens qui pourraient être dédiés par la Ville pour ce mode de gouvernance !

Le collectif formule plusieurs demandes :

  • Création d’un groupe de travail Ville/collectif pour construire ensemble des solutions ;
  • Préalablement, mettre en place une visite commentée du sous-sol du CREA en faveur de l’ensemble des conseillers municipaux ;
  • Intégrer dans la démarche le Conseil Départemental et toutes les ressources que celui-ci est en mesure de mettre à la disposition de la réflexion.

Le Collectif reste mobilisé pour travailler de concert avec la Ville.

Le collectif de soutien au SILEX

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page
X