Castelnau-PégayrolsLa CresseLa Roque-Sainte-MargueriteMontjauxMostuéjoulsOpinionPeyreleauPolitiqueRivière-sur-TarnSaint-André-de-VezinesSaint-BeauzélySévérac-d'AveyronVerrièresVeyreauViala-du-Tarn

Danièle Vergonnier et Mathieu Constans : « Elus de proximité et agriculteurs implantés, notre point fort ! »

Nous sommes allés à la rencontre des élus des 18 communes du canton pour présenter notre programme. Nous avons noté leurs attentes notamment en matière de projets d’investissement, mais également leurs difficultés en ce qui concerne le transport scolaire depuis le transfert de la compétence à la Région.

Pour notre équipe, il ne s’agit pas d’une découverte, vu l’expérience de Danièle Vergonnier en tant que conseillère départementale sortante, les mandats électifs de Mathieu Constans et Mélanie Brunet Bédel depuis 2014, ainsi que les démarches entreprises par Philippe Desescaut pour la création d’un tiers lieu. Nous connaissons très bien le territoire et ses acteurs.

Nous sommes la seule équipe qui habite à 100 % et travaille à 100% sur notre canton. Notre expérience d’élus nous permettra de rentrer tout de suite dans le vif du sujet si vous nous accordez votre confiance. Nous ne perdrons pas de temps et serons au travail immédiatement dans l’intérêt de tous les habitants du canton.

Il est un sujet qui nous tient particulièrement à cœur aussi, c’est l’installation de médecins sur le territoire. La France fait face à un déficit du nombre de médecins dû en grande partie au blocage du nombre d’étudiants en médecine appelé « Numerus Clausus ». Il faut savoir que ce numerus clausus est supprimé dès cette année et que le nombre de médecins formés devrait donc augmenter à partir de 2025. Ce sujet est suffisamment préoccupant et les habitants méritent de recevoir des informations fiables à ce sujet.

Certains font des promesses électorales en disant qu’ils vont résoudre le problème de la désertification médicale, nous aimerions tous que ce problème soit résolu rapidement, mais ce candidat au département oublie de dire que depuis un an qu’il est maire à Sévérac d’Aveyron, il n’a installé aucun médecin sur sa commune alors qu’il en avait promis plusieurs pendant la campagne.

Par contre, deux médecins devraient s’installer en fin d’année au cabinet libéral et ceci est rendu possible grâce au travail de fond réalisé par ces médecins maîtres de stage pour les internes travaillant en partenariat étroit avec le Département.

En effet, le Conseil départemental mène une politique volontariste d’installation de médecins depuis 2013, il faut savoir que l’Aveyron a vu depuis 5 ans 75 médecins s’installer pour 69 départs. Mais nous savons très bien qu’il reste malheureusement plusieurs secteurs déficitaires (Aguessac, Saint-Beauzély…) et nous faisons la promesse de faire le maximum pour recruter de nouveaux médecins.

Pourquoi Monsieur Gros n’a-t-il pas installé un successeur à son cabinet lorsqu’il est parti à la retraite il y a 5 ans ? Et de plus pourquoi n’a-t-il pas mis en place son projet d’installation de médecins dès son premier mandat de conseiller général entre 1982 et 1994 ?

Notre volonté est bien d’agir en direction des habitants du canton, nos actions concrètes iront vers les associations, les aînés, la jeunesse, l’accompagnement des projets des collectivités et tous les autres acteurs locaux. Pour cela nos engagements s’enrichissent donc des propositions plus globales de Jean-Francois Galliard. Nous nous engageons pour vous, et pour que notre canton puisse être un acteur majeur et dynamique au sein de l’Aveyron.

Mélanie Brunet pour l’équipe Agir pour notre canton, Danièle Vergonnier et Mathieu Constans

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page
X