ActualitéOpinion

Miguel Garcia apporte son soutien à Jean-François Galliard face à Arnaud Viala

Miguel Garcia, apporte son soutien à Jean-François Galliard face à Arnaud Viala « dont il rappelle sa prise de position face aux insecticides tueurs d’abeilles ».

« J’apporte tout mon soutien à Jean-François Galliard, président du département qui a su apporter une harmonie entre le sud et le nord de ce beau département, après des décennies de ségrégation caricaturale sud-nord en défaveur du Sud-Aveyron souvent lésé financièrement et économiquement.

Monsieur Gaillard, président qui a su gérer la crise sanitaire actuelle à l’échelle et aux compétences du département en menant une politique sociale efficace, pour les acteurs les plus meurtris par la covid. Monsieur Galliard président, encore une fois à la hauteur avec les agriculteurs aveyronnais, après l’épisode de gel extraordinaire que nous venons de vivre.

A chaque crise, il sait rapidement apporter une réponse sociale. Un président dévoué à son département et à ses habitants qui se retrouve aujourd’hui face à ses dissidents, en tête desquels monsieur Viala, qui ne l’oublions jamais est le député qui a voté à l’Assemblée nationale, pour l’autorisation à la vente des néonicotinoïdes, l’insecticide tueurs d’abeilles. Ceci, au détriment et au grand désarroi des apiculteurs aveyronnais et au mépris de l’équilibre écologique de notre territoire.

Après un tel comportement à l’encontre des Aveyronnais (se), Arnaud Viala décide maintenant de porter un dernier coup de poignard à ce département, en tentant d’évincer de son fauteuil celui qui a toujours défendu l’Aveyron et les Aveyronnais(es), tout ça pour ses propres intérêts politiques, sans penser au mal que ça ferait à notre département et aux divisions entraînées. Monsieur Viala ne réfléchit décidément pas aux conséquences politiques de ses actes, comme lorsqu’il a cédé aux lobbies, en votant pour les tueurs d’abeilles !

Est-il lassé de son poste de député qu’il devra abandonner pour non-cumul de mandat, ou cherche-t-il plus assurément à s’assurer un avenir politique vu qu’il n’est pas certain de remporter les prochaines élections législatives de 2022 ?

Peu importe ce qui se passe dans la tête d’un tel opportuniste, les électeurs, eux, sont lassés de ces jeux de politique politicienne, et se souviendront juste d’une chose une fois dans les urnes. Est-ce qu’un député qui a eu autant de mépris par exemple pour les apiculteurs aveyronnais, alors que cette profession traverse de nombreux problèmes depuis des années, pourrait être un bon président de département pour tous les Aveyronnais (ses) avec toutes les crises que nous vivons actuellement sans savoir prendre de décisions fortes et nécessaires ?

Personnellement, en tant que maire de Veyreau, village du causse Noir qui vit du pastoralisme, mais aussi de l’apiculture, j’ai ma réponse ; à chacun maintenant de faire son analyse »…

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page
X