Politique

Millau. Sylvie Ayot : « Jean-François Galliard m’a conseillé de disparaître pendant cinq ans »

Ce dimanche matin au bowling de Millau avait lieu la présentation des candidats de la liste « L’Aveyron pour tous » d’Arnaud Viala pour les cantons de Millau 1 et Millau 2.

Candidate à sa succession sur le canton de Millau 2 (Millau, Aguessac, Compeyre, Nant, Paulhe et Saint-Jean-du-Bruel) avec Christophe Loubat, Sylvie Ayot a tenu à faire « une mise au point ». A savoir, expliquer pourquoi, elle qui était le binôme de Jean-François Galliard, actuel président du Conseil départemental, soutient désormais Arnaud Viala.

« En 2015, c’était une situation assez nouvelle, puisqu’auparavant il n’y avait qu’un seul candidat par canton. En 2015, les cantons ont été remodelés, et on a créé les binômes, un homme une femme, pour travailler sur chaque canton. On a vu arriver au conseil départemental 23 femmes alors qu’avant il n’y en avait que 7 », rappelle la conseillère départementale.

« Pour fonctionner sur un canton à deux, voire à quatre avec les remplaçants, l’important c’est de s’organiser pour savoir comment on va travailler. Chacun a fait cette démarche sur son canton, et bien évidemment sur le canton de Millau 2 il y avait cette démarche à faire. Je tiens à préciser que mon binôme a fermé la porte à mon souhait d’apporter l’organisation nécessaire, affirme Sylvie Ayot. Il m’a répondu qu’à son âge, personne ne lui donnait des ordres pour savoir comment il allait fonctionner et qu’il fonctionnerait comme il voudrait. Vous comprenez que cette désorganisation ne nous a pas permis d’être efficaces. »

Un nouveau départ, mais avec Arnaud Viala

« Comme je n’étais pas d’accord, il m’a conseillé de disparaître pendant cinq ans pour réapparaitre la sixième année, et que la réélection serait dans la poche. Bien sûr ça ne me convenait pas, et il a fini par me dire : « Il vaudrait mieux que tu fasses ce que je te demande ». »

Moi je m’engage en politique parque ce que j’en ai envie et pour agir, pas pour rester dans un placard pendant cinq ans. »

Alors pendant six ans de mandat, Sylvie Ayot a fait sa route. « Je me suis beaucoup investie, je suis allée partout, j’ai rencontré toutes les associations, les personnes qui avaient besoin de mes services et des interventions du conseil départemental. »

Avant de décider de repartir pour une nouvelle mandature, mais pas avec le même chef de file. « Moi je m’engage en politique parque ce que j’en ai envie et pour agir, pas pour rester dans un placard pendant cinq ans. Pour cette élection, je repars donc avec cette belle équipe, sous la bannière « L’Aveyron pour tous » dont on est 80 % des sortants à avoir construit ce projet, à avoir tous décidé qu’Arnaud Viala était le meilleur pour nous fédérer ».

Bouton retour en haut de la page
X