ActualitéLa CressePolitiqueSévérac-d'Aveyron

Aveyron. Un nouvel engagement pour Danièle Vergonnier sur le canton Tarn et Causses

C’est sur ses terres à La Cresse que Danièle Vergonnier a choisi d’annoncer son réengagement pour un nouveau mandat dans le canton Tarn et Causses. Elle conduira la liste « Agir pour notre canton » avec son binôme Mathieu Constans, agriculteur et conseiller municipal à Séverac d’Aveyron.

Avec les remplaçants Mélanie Brunet-Benel et Philippe Descaut, ils « forment une équipe » dans laquelle Danièle Vergonnier tient à ce que chacun « ait son rôle ». Elle regrette d’ailleurs que les députés n’aient pas fait évoluer la loi pour donner plus de compétences et un statut aux remplaçants.

Bousculée par un contexte national incertain et changeant ainsi que la récente annonce de la candidature d’Arnaud Viala sur le canton Raspes et Lévézou, l’équipe a choisi de se déclarer samedi 1er mai à la faveur d’un rendez-vous simple et informel.

Un nouvel engagement de « fidélité »

« Je suis très attachée au rayonnement de notre département, c’est la raison pour laquelle j’ai souhaité m’investir une nouvelle fois ».

« Fidèle à son canton et aux Aveyronnais », Danièle Vergonnier souhaite « poursuivre et conforter l’action de cette politique volontariste et de proximité menée en direction des Aveyronnais et des Aveyronnaises ».

Je suis investie depuis de nombreuses années sur la commune de La Cresse et pour le département, les habitants de ce canton m’ont toujours soutenue jusqu’à présent et je crois que je peux compter sur leur soutien ».

Le canton Tarn et Causses compte 18 communes et bien qu’il souffre d’un vaste découpage administratif, l’élue explique avoir « toujours répondu aux attentes des habitants et des collectivités » et avoir été « présente sur le terrain pour chaque sollicitation ».

Une équipe tournée vers l’avenir

L’équipe est composée de trois autres personnalités, engagées politiquement, associativement, et accueille un nouvel arrivant sur le territoire « dans un esprit d’ouverture et de renouveau », Philippe Desescaut, fonctionnaire territorial qui œuvre pour faire de l’ancien collège de Séverac un tiers lieu culturel et de formation. Mélanie Brunet est conseillère communautaire est agricultrice à Séverac d’Aveyron et avait présenté une liste aux dernières élections municipales.

Bien que trois d’entre eux soient habitants de Séverac, ils assurent « vouloir s’investir pour le canton ». Selon eux, l’équipe s’est « constituée naturellement » et « porte un message de rassemblement, de cohésion » sur un canton très étiré, mais surtout elle porte « les valeurs des Aveyronnais ».

Nous sommes tous habitants et acteurs du canton et c’est l’intérêt général qui doit primer ! »

Une majorité divisée

« Fidèle à sa politique et à ses valeurs », ainsi qu’à la majorité départementale qu’elle représente et à son président Jean-François Galliard, Danièle Vergonnier ne souhaite pas vraiment « parler des personnes qui aujourd’hui divisent ».

« Arnaud Viala divise l’équipe départementale et les Aveyronnais, je ne vais pas dans ce sens-là, je vais plutôt vers les gens qui rassemblent, les dissidents, ce n’est pas nous ».

Dans l’équipe, on assure « avoir tenté des rapprochements auxquels Arnaud Viala n’aurait pas répondu » et regretter qu’il « se revendique de la majorité départementale sans y être élu » et qu’il mène une action « carriériste en laissant tomber son mandat de député s’il finissait par être président du conseil départemental. »

Même si le sujet reste sensible, la nouvelle équipe « préfère se concentrer sur son canton », tous iront prochainement à la rencontre des élus et des habitants sur le terrain, dès que la campagne sera ouverte et présenteront leur programme.

Nous ne doutons pas de pouvoir encore une fois, dans cette logique de continuité, de rassemblement et de proximité faire gagner l’Aveyron en menant une politique écoresponsable, pour faire en sorte qu’elle soit un département solidaire et attractif qui se projette vers le futur ! »

Bouton retour en haut de la page
X