ActualitéMillau

Millau. Jérémy devant le jury de « The Voice »

Repéré au collège par sa professeure de musique alors qu’il avait à peine 15 ans, Jérémy a depuis parcouru bien du chemin, pour se retrouver samedi 6 mars devant l’impitoyable jury des auditions à l’aveugle de la célèbre émission « The Voice ».

À quelques jours de son passage sur TF1, le Millavois Jérémy nous a livré son sentiment sur cette expérience unique qu’il n’a pas choisie, mais à laquelle il est ravi de participer.

« Ce n’est pas moi qui ai fait la démarche pour m’inscrire, j’avais posté des vidéos sur les réseaux sociaux et j’ai été repéré par Frédéric Valenkac, responsable à l’Eurovision. Il en a parlé au directeur des castings de The Voice et j’ai été sélectionné ».

Jérémy, l’autodidacte a appris seul le Yukulélé et la guitare, son instrument de prédilection qui ne le quitte jamais. Il confie n’avoir jamais pris de cours de chant ni de solfège. Son expérience, il l’a acquise au fil du temps en participant à des rencontres musicales, des festivals, des concerts. Accompagné par la MJC de Millau et bénéficiaire, en 2018, du dispositif d’accompagnement des artistes et groupes amateurs de musiques actuelles mis en place par Aveyron Culture, il se souvient de sa première « grosse rencontre avec le public » : « J’avais 15 ans quand je suis monté sur scène aux côtés de Tryo à l’amphithéâtre de Rodez, c’était ma première grosse expérience ! »

Deux minutes pour convaincre

Jérémy n’a jamais participé à des concours à l’exception de celui des « Voix de l’Aveyron ». Samedi, il entrera sous les feux des projecteurs « devant ses pairs » et le stress est déjà bien présent.

C’est dur de se dire qu’on va être jugé par quatre piliers de la chanson française, j’aurais deux minutes pour les convaincre »

Le jeune homme de 20 ans explique qu’il a beaucoup travaillé depuis sa sélection pour « The Voice » avec des coaches et des musiciens pour les arrangements du morceau qu’il chantera samedi.

La chanson est pour l’heure un secret, mais il confie : « Je suis très content de ce choix, je serai seul sur scène avec ma guitare et je reste fidèle à mon image, c’est une chanson française, c’est ce que j’écoute et ce que j’aime. »

Jérémy donne rendez-vous au public samedi 6 mars au soir, il ne doute pas que les Millavois seront devant le petit écran, il se prend au jeu et plaisante : « On va faire exploser les conteurs d’audimat à Millau et en Aveyron ! »

Sous son apparente décontraction et derrière l’humilité qui se dégage de ses propos, Jérémy a malgré tout une sacrée pression sur les épaules. « D’habitude, j’écoute ces chanteurs, samedi, ce sont eux qui vont m’écouter ! »

Lire aussi : 

Bouton retour en haut de la page
X