ActualitéSalles-Curan

Salles-Curan. Le Mas d’Hérens, un élevage bovin pas comme les autres

Depuis le 21 janvier 2013, date à laquelle Micheline Roux est venue rejoindre son compagnon agriculteur sur le village de Connes (commune de Salles-Curan), vous pouvez découvrir une exploitation pas comme les autres qui vous surprendra tant par l’originalité de son cheptel que par la qualité de ses productions et l’amour que porte Micheline aux 22 mères reproductrices composant la base du troupeau (races d’Hérens, Abondances, Simmental, Aubrac).

(Photo : © Micheline Roux)

Des montagnes Suisses aux Monts du Lévézou, il n’y avait qu’un pas à franchir (enfin presque !), Micheline l’a fait en important ses vaches de la race d’Hérens, viande d’exception digne des plus grandes tables, pour ses excellentes qualités gustatives, sa tendreté, sa saveur et sa jutosité.

Aujourd’hui, sur l’exploitation entre fin avril et début mai, il y a le « mélange », c’est le premier jour de la mise à l’herbe où les vaches sortent une à une, se rencontrent en combattant tête contre tête jusqu’au moment où la plus faible quitte le combat. La hiérarchie se fait ainsi dans le troupeau et à la fin il y a une reine, celle qui mènera le troupeau dans les herbages de la ferme durant la saison estivale.

(Photo : © Micheline Roux)

Micheline Roux propose ses jeunes bovins à la vente au détail à la ferme toute l’année ou en colis de 5 à 10 kg, également sur les marchés d’été de Salles-Curan. Vous pouvez aussi vous approvisionner toute l’année en steaks hachés et abats surgelés sans sel, conserves en bocaux, saucissons d’Hérens et viande séchée d’Hérens. Ainsi que saucisses et saucissons de mai à septembre.

La dégustation à la ferme vous est proposée de juillet à mi-septembre

La visite de l’exploitation est gratuite. Vous pouvez rejoindre Micheline Roux – « Mas d’Hérens » sur Facebook et en apprendre beaucoup plus sur cet élevage hors du commun.
(Photo : © Micheline Roux)

CE QU’IL FAUT SAVOIR

La Race d’Hérens : Vaches noires très dociles avec l’humain du moment qu’on lui porte une grande attention. L’alpine Hérens est originaire du val d’Hérens, dans le canton du Valais en Suisse. Montagnarde à courtes pattes, elle grimpe facilement jusqu’à 3.000 mètres d’altitude. Ses ancêtres étaient présents en Valais vers 3.000 av. J.-C., comme l’atteste un fragment de crâne trouvé dans le site.

L’évolénarde : Désignée également dès 1861 sous le nom de race d’Hérens (robe de couleur rouge ou noire) est mentionnée pour la première fois dans les listes de concours. En Suisse, la race perdure pour le côté folklorique des combats pour désigner la reine du troupeau.

DR

Bouton retour en haut de la page
X