Actualité

Millau. C’est parti pour la vaccination !

Ce jeudi 14 janvier au matin, les premières personnes ont pu bénéficier du vaccin contre la Covid-19. Le centre de vaccination est désormais en fonction au centre hospitalier de Millau.

Il était un peu plus de 9h quand le directeur du centre hospitalier, Didier Bourdon a été vacciné contre la Covid-19 par le docteur Sébastien Combès. Le directeur de l’hôpital l’avait annoncé il y a quelques jours, « il ferait partie des personnels hospitaliers à se faire vacciner » lors de la première phase de vaccination.

« On est prêts, nous avons ce qu’il faut en nombre de vaccins en Aveyron », a lancé Didier Bourdon.

Je remercie tous ceux qui ont travaillé sur la mise en place du centre de vaccination ainsi que l’ensemble de la médecine de ville qui nous a soutenus, ce qui va dans le sens du projet de soin de la région ».

« Une collaboration renforcée entre les médecins et infirmiers du centre hospitaliers et les libéraux » qu’Emmanuelle Gazel n’a pas manqué de souligner mettant en avant le travail des soignants « qui doivent sans cesse se renouveler, s’adapter et soigner les cas Covid lorsqu’il y en a ».

De gauche à droite : Lucil-Atumma Modebelu, Sébastien Combès, Didier Bourdon et Emmanuelle Gazel. Le docteur François Jacob président de la CME , a été retenu par ses obligations professionnelles et n’a pu participer à cette première matinée de vaccination.

Le docteur Sébastien Combès, secrétaire général du Conseil national de l’Ordre des médecins de l’Aveyron, a précisé que pour les trois prochaines semaines, le planning du personnel était même déjà établi.

Une vaccination en plusieurs phases

La première phase de vaccination qui a débuté ce jeudi 14 janvier concerne le personnel hospitalier et libéral de plus de 50 ans ou présentant des troubles de comorbidité, c’est-à-dire une pathologie ou un trouble chronique qui, associé au virus de la covid-19 peut être à l’origine d’une forme grave de la maladie. Les aides à domicile dans ces mêmes cas de figure sont également concernées.

Dès le lundi 18 janvier, le centre de vaccination élargira son public cible et ouvrira ses portes à toutes les personnes de plus de 75 ans.

Pour que les centres de vaccination puissent organiser les rendez-vous de la campagne de vaccination et commander les doses de vaccin d’une semaine sur l’autre, les personnes concernées sont appelées à se rapprocher de leur médecin traitant et à prendre rendez-vous sur la plateforme « Doctolib » en ligne ou par téléphone grâce à un numéro qui centralisera les demandes. Les coordonnées pour l’Aveyron seront communiquées par la préfecture dans les prochaines heures.

Un centre de vaccination pour le grand public

Très rapidement, le centre de vaccination du centre hospitalier de Millau ne suffira pas à absorber le flux de prétendants à la vaccination, surtout lorsqu’elle sera ouverte à l’ensemble de la population. Aussi, la maire de Millau a précisé que « dès ce jeudi matin, l’ensemble des parties prenantes allait travailler sur un format qui ouvre des perspectives pour mettre en place un centre de vaccination pour le grand public dès que la préfecture donnera son accord pour cela ».

« Il faut se faire vacciner »

Après le directeur de l’hôpital, c’est sa collaboratrice Lucil-Atumma Modebelu (directrice par intérim et Directrice adjointe des affaires financières et matérielles) présentant elle des troubles de comorbidité qui a bénéficié du vaccin, un symbole certes, mais un « exemple à donner et un message à faire passer pour inciter l’ensemble de la population et des professionnels de santé à se faire vacciner ».

Emmanuelle Gazel a également annoncé son intention de se faire rapidement vacciner.

Dès que je rentrerai dans le public cible, je n’hésiterai pas à me faire vacciner ».

D’une seule et même voix, les professionnels de santé présents affirment que « c’est sans doute la seule solution pour sortir de cette crise sans précédent et reprendre peu à peu le cours d’une vie normale. »

Bouton retour en haut de la page
X