Etat-civil

L’hommage de Jacques Godfrain à « monsieur » Viaduc de Millau

Marc Legrand, directeur général de la compagnie Eiffage du Viaduc de Millau entre 2001 et 2005, est décédé ce mercredi 13 janvier des suites d'une longue maladie. Il avait 65 ans.

Marc Legrand était directeur général de la compagnie Eiffage du Viaduc de Millau lors de la construction. Un poste qui, bien sûr, lui a fait côtoyer l’ancien maire de Millau, Jacques Godfrain.

« Marc Legrand est arrivé dans mon bureau à la mairie de Millau, entouré de deux ou trois ingénieurs de haut niveau », se souvient Jacques Godfrain, actuel président de l’association Les Viaducs de l’extrême.

« Je savais qu’il allait construire un ouvrage de taille mondiale exceptionnelle. Il aurait pu parler comme en pays conquis. Ce fut le contraire, l’homme était simple, modeste, un peu comme si le champion du monde du 100 mètres venait s’entraîner en bas de chez vous. »

Marc Legrand a soutenu la dénomination « Viaduc de Millau »

« Aucune falaise ne lui faisait peur, Pierre Mazeaud de Peyreleau peut en témoigner ; aucun marathon au monde ne l’a vu fléchir, de New York à Paris en passant bien sûr par Millau, continue Jacques Godfrain. Lorsqu’un soir, tard, il me prévint qu’il passerait me prendre à la mairie, sans me dire où il voulait m’amener, il me réserva une surprise extraordinaire et inoubliable, le premier poussage de ce long tablier d’acier. Rien ne l’obligeait à faire ce geste, il l’a fait. Mais celui dont nous nous devons d’être le plus fiers et reconnaissants, c’est d’avoir soutenu fermement aux côtés du conseil municipal la dénomination « Viaduc de Millau » et non tout autre nom qui aurait dénaturé l’ouvrage. Marc, personne ici ne vous oubliera ! »

Bouton retour en haut de la page
X