3.5 C
Millau
mercredi 2 décembre 2020
Accueil Actualité « Petit souci de précision »

« Petit souci de précision »

Dans l’exercice d’opposition (encore plus vrai en début de mandat), il me semble qu’observer, attendre des actes, des réalisations concrètes, soutenir quand cela est nécessaire est de mise.

D’autres visiblement, s’attachent plutôt à la défense absolue du principe, selon lequel chaque acte doit être attribué à son seul auteur, et deviennent ainsi des adeptes incontestés de l’adage « rendons à César ce qui est à César ».

Loin de moi l’idée, de remettre en cause le bien-fondé de ce principe et cette faim de reconnaissance. Mais, selon moi, sa revendication réclame une certaine honnêteté et objectivité.

Peut-on à la fois, être dans la quête permanente d’être reconnu et félicité quand il s’agit de considérer des succès et, à la fois, être dans la recherche d’excuses ou même de mise sous silence quand il s’agit de dossiers moins glorieux ?

Peut-on à la fois, vouloir sans cesse s’attribuer l’origine de toutes les initiatives saluées (en apparence) par la population : passerelle, projet mur d’escalade , projet piscine, opération bon d’achat, piste cyclable reliant l’hôpital au centre-ville, embellissement du centre-ville…. … Et, en même temps, se disculper et botter en touche sur des dossiers plus épineux (qui sont parfois les mêmes !) : situation financière subie par la commune avec une dette excessive ( 29 millions d’euros ), une augmentation des impôts ( 11 %), des investissements démesurés, des insuffisances en matière de gestion courante, insalubrité du centre-ville…

Pour le coup , il est vrai « rendons à César ce qui est à César… » : vous excellez dans l’art d’osciller, selon comme ça vous arrange , entre deux attitudes très habiles ! Il me semble qu’un bon maire on le garde… il me semble que les preuves de sa compétence doivent être fournies durant l’exercice….

Et non la rendre glorieuse à la lumière des potentielles difficultés de son successeur… Alors, aujourd’hui, ne serait-il pas plus judicieux, dans cette nouvelle posture d’élu de l’opposition, de se féliciter (sans amertume) de voir se poursuivre, par la majorité, des projets qu’on a initié soi-même ?

Ne serait-il pas plus honorable de saluer la volonté de cette même majorité de réparer, de ne pas répéter les erreurs, les écueils commis lors de son propre mandat ? Ne perdrions-nous pas moins de temps et d’énergie ?

De conclure qu’ayant aussi « le souci de la précision », j’attends (mais pas trop longtemps…) de la nouvelle municipalité la mise en place des projets « vrais » pour la commune, d’avoir recours à une gestion raisonnée et raisonnable pour corriger, dans un futur proche, l’héritage d’un passé dispendieux et déconnecté.

 Karine Haumaitre, élue de l’opposition

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.
X