3.4 C
Millau
mercredi 2 décembre 2020
Accueil Actualité Santé Occitanie. Les premiers effets du (re)confinement se font enfin sentir

Occitanie. Les premiers effets du (re)confinement se font enfin sentir

L’Agence Régionale de Santé fait ce soir un nouveau point de situation coronavirus en Occitanie. Ce bulletin précise quelques indicateurs d’évolution des cas positifs dépistés en Occitanie : 11.175 cas confirmés en une semaine (+1596 par jour en moyenne actuellement).

Il recense aussi les principaux indicateurs d’activité hospitalière : 2031 hospitalisations en cours (-169 depuis le mardi 17 novembre), dont 366 en réanimation (- 21) et 1480 décès constatés en établissements de santé (+ 79).

En Aveyron, 113 personnes sont hospitalisées (-32), dont 9 en réanimation (+1). 88 personnes sont décédées en établissement de santé depuis le début de l’épidémie (+9).

Ne pas relâcher nos efforts trop vite

En Occitanie, l’épidémie impacte toujours fortement les activités des équipes soignantes en milieu hospitalier ou dans les EHPAD. Cette réalité doit rester au cœur de nos préoccupations alors que les indicateurs épidémiques sont désormais marqués par les premiers effets du (re)confinement : le virus circulant moins, son impact sur l’ensemble de notre système de santé commence à s’atténuer, même si un décalage de quelques semaines est toujours constaté pour les services qui prennent en charge les situations sanitaires les plus sensibles, à l’hôpital ou dans nos EHPAD. Les efforts de tous sont porteurs d’effets positifs, mais notre région reste encore loin d’un taux de positivité comme celui du printemps après le confinement (<1%). Nous ne sommes pas sortis de l’épidémie. Il ne faut surtout pas relâcher nos efforts trop vite. La vigilance doit rester forte en cette période de fin d’année.

Le dépistage se renforce

Le dépistage est un maillon essentiel de la lutte contre la circulation du virus. Tous les acteurs de santé sont mobilisés pour tester, tracer et isoler les personnes porteuses du virus. En Occitanie, le déploiement des tests RT-PCR a été démultiplié en quelques mois : la mobilisation inédite de tous les laboratoires d’analyse a permis depuis juin de multiplier par 6 en 6 mois la capacité d’analyses RT-PCR. C’est le test de référence face au virus.
Les nouveaux tests antigéniques complètent et renforcent désormais ces capacités de dépistage. Le mode de prélèvement nasal est identique, le résultat est très rapide, mais c’est un test qui répond aussi à des recommandations sanitaires spécifiques. Il complète les dispositifs de test et permet un dépistage de proximité, proposé notamment par les pharmaciens, les médecins et les infirmiers. Avec la Région et la Croix-Rouge, des opérations itinérantes sont également en cours en Occitanie, pour renforcer l’accès au dépistage dans des territoires isolés, mais aussi pour aller vers des personnes plus défavorisées et éloignées du système de soins.

X