A Veyreau, les cloches sont en pannes

©DR

Le dernier épisode cévenol en date, le week-end dernier, a laissé quelques séquelles sur le village de Veyreau. Pas de quoi être en catastrophe naturelle, comme Anduze, ou Valleraugue, rien de comparable évidemment, loin de là ! Mais les orages y ont été particulièrement violents sur cette partie du causse Noir, au point que la foudre a fait sauter tous les compteurs du village, dont celui de l’église.

Depuis, le cadran de l’horloge semble avoir été endommagé. Les cloches ne sonnent plus et la pendule ne donne plus l’heure, malgré la remise en état du compteur. Le problème semble assez sérieux. La mairie assure qu’elle met tout en œuvre depuis le début de la semaine pour y remédier : « L’entreprise Brouillet, qui s’occupe de la maintenance est basé en Corrèze, c’est elle qui a le marché sur une grande partie du sud de la France, de la Cathédrale de Mende à celle de Montpellier ! Ils ne pourront être là que dans le courant de la semaine à venir. Ajoutez à cela, qu’ils ne pourront intervenir que quand l’assurance leur en donnera l’ordre, et que le dossier avec l’assurance ne peut être validé que quand ils auront leur devis… cela risque de prendre plusieurs semaines ! Mais que tous les habitants soient rassurés, c’est en cours on y est dessus. »

Le tintement des cloches annonçant l’angélus et le rythme des journées est cher à tous les Veyralens. Une semaine de silence pèse déjà sur la place et il leur tarde à tous de réentendre cette chère mélodie ! Il va falloir encore un peu de patience.

C’est là qu’on se rend compte à quel point un village sans cloches, c’est un village mort. C’est impensable !