Sud-Aveyron. 200 000 euros pour « Résilience : pour un territoire fort et durable »

Vue sur Millau. © Rodolphe Vézinet

La Communauté de communes Millau Grands Causses a confirmé son adhésion au projet Résilience lors du conseil communautaire du mercredi 23 septembre et validé un apport financier de 200 000 euros.

Né pendant la période de confinement à l’initiative de Florent Tarrisse, directeur général des services du Parc naturel régional des Grands Causses, le projet Résilience a vu le jour il y a quelques mois.

Cette Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) a été créée pour agir et préserver l’attractivité économique et sociale en Sud-Aveyron et assoir son développement.

Elle réunit aujourd’hui des investisseurs privés et des collectivités qui apportent près d’un million d’euros de capitaux disponibles. Le capital de base était de 616 300 euros divisés en 12 326 parts de 50 € réparties entre les associés proportionnellement à leur apport.

À cette somme de départ viennent aujourd’hui s’ajouter les 200 000 euros versés par la Communauté de communes Millau Grands Causses. La présidente Emmanuelle Gazel explique avoir voulu injecter au moins autant que la Communauté de Saint-Affrique.

Ce nouvel outil permet à la communauté de communes d’apporter rapidement une aide directe aux entreprises ce qu’elle ne pouvait pas faire jusqu’ici, cette compétence relevant de l’État et de la région. Le conseil d’administration aura en charge les décisions concernant la sélection des candidats et les aides accordées, « mais celles-ci restent souples ».

La première étape est franchie, la présidente de la communauté des Grands Causses lance un appel aux entreprises millavoises qui le peuvent à rejoindre Résilience.

« Je pense que d’autres communautés de communes et d’autres chefs d’entreprise vont nous rejoindre et venir renforcer le capital et donc notre capacité à agir ensemble »