©DR

La municipalité de Compeyre accueillait cette année l’association ADMR Causses et vallées pour son assemblée générale.

Celle-ci s’est déroulée au Comptoir Paysan, avec un public restreint compte tenu des normes sanitaires, mais un public très attentif, très intéressé.

Après la présentation des actions de l’association en 2019, des résultats comptables et des projets, que ce soit au niveau départemental ou national, un petit film réalisé par des stagiaires cinéastes a été présenté. Les acteurs en étaient des intervenants de l’ADMR Causses et Vallées qui expliquaient leur métier, leurs interventions, leur utilité.
Après les formalités administratives (vote), la parole a été donnée au public.

Danièle Vergonnier a félicité l’ADMR pour le travail accompli. Elle a marqué son intérêt suite aux demandes de subventions adressées par l’ADMR aux différentes municipalités concernées par la Maison de santé d’Aguessac. La mairie de la Cresse a maintenu, pour sa subvention, le montant forfaitaire en sus de la participation par habitant de sa commune.

Sylvie Ayot, représentant Jean-François Galliard, président du Conseil départemental, a insisté sur l’utilité des aides à domicile et la formation professionnelle des professions liées à l’aide à la personne. En témoigne la présence active du Conseil départemental auprès de l’ADMR pendant le confinement et encore aujourd’hui.

Patricia Pitot, maire de Compeyre, a remercié les bénévoles qui s’impliquent dans les associations ainsi que l’ensemble du personnel de l’ADMR. Elle a souligné l’importance pour les communes d’accompagner financièrement l’association.

Gilbert Faucher, maire de Paulhe, invite l’ADMR à venir présenter ses actions lors d’un conseil municipal afin de faire mieux connaitre cette association auprès des élus de sa commune, convaincu qu’il est de la nécessité de soutenir l’ADMR dans ses actions. Rendez-vous est déjà pris pour cela.

Amandine Torres, représentant la MAIA (méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie), fit remarquer que l’ADMR a assuré ses fonctions pendant le confinement en lien avec les autres institutions et l’en remercie.

Pas de pot de l’amitié pour clôturer cette assemblée générale qui, dans ce contexte particulier et ce cadre très avenant, a été dynamique, conviviale et chaleureuse avec de nombreux échanges entre public et organisateurs.