Millau. Le Chayran soutenu par la Fondation du Grand Orient De France

Philippe Pierre ( vice-président de la loge de Mende), Philippe Trémolet ( secrétaire des jardins du Chayran), René Turiaf ( Conseil de l'ordre du GODF et délégue régional Languedoc Roussillon), Paul Rose ( Vice-président du GODF et consiller de l'ordre de la région pPays de la Loire) Roland Valentin ( président de l'association), Martine Mananet conseillère municipale), Marie-Thérèse Henriot ( membre du bureu du Chayran( et Nadine Boisson ( directrice du Chayran). ©MIllavois.com

À la suite de l’incendie qui avait détruit une partie du Jardin du Chayran, la Fondation Du Grand Orient de France a apporté son soutien à l’association qui a pu rapidement rebondir et continuer son activé en partie grâce aux dons.

Il y a un peu plus d’un an, le 21 juillet 2019, un bâtiment du Jardin du Chayran prenait feu. Une bonne partie du matériel nécessaire à la production et à la récolte des légumes était détruite un dimanche après-midi. Malgré ce « coup de massue », le jeudi qui suivait, les premiers paniers étaient livrés grâce à la motivation sans faille de l’équipe du Jardin et à un formidable élan de solidarité.

Parmi les généreux donateurs qui ont aidé le Chayran à renaître de ses cendres, la Fondation du Grand Orient de France (GODF) remettait mardi 15 septembre un chèque de 4 000 euros à l’association.

Cette obédience maçonnique française connue pour ses actions humanitaires internationales en faveur d’ONG soutient également des associations au niveau national. En 2019, au 31 juillet, elle avait aidé 27 associations pour un montant total de 127 000 euros et réalisé 481 dons qui avoisinaient 82 000 euros.

Paul Rose, vice-président du GODF et conseiller de l’ordre de la région Pays de la Loire se dit ravi d’intervenir sur des actions locales et plus particulièrement ici, aux jardins du Chayran.

« Nous voulons soutenir des projets où il est question de l’émancipation des personnes avec des valeurs humanistes et solidaires portées par l’association qui sont aussi les nôtres ».

Cette rencontre fut l’occasion pour les membres du GODF de visiter les lieux et d’échanger avec Nadine Boisson, la directrice, et Roland Valentin le président.

Le Jardin du Chayran cultive sur sept à huit hectares de terre dont 4 500 m2 de serres et vend du bio en circuits courts, en vente directe et à 300 adhérents qui reçoivent chaque semaine des paniers de légumes.

Ce chantier d’insertion par le maraîchage emploie dix salariés à l’année : à l’heure actuelle, 30 personnes sont en réinsertion. Il est également l’un des principaux fournisseurs de la cuisine centrale municipale.

Grâce aux dons recueillis, l’association du Jardin du Chayran va pouvoir construire un nouveau bâtiment, les travaux devraient débuter le premier octobre prochain.