Millau. Le Tour de la mémoire : « enfin on peut partir ! »

Laurence et Robert Bonnemayre sur le départ ! ©Millavois.com

C’est sous un magnifique soleil et devant un public venu nombreux les soutenir, que Laurence et Robert Bonnemayre ont quitté Millau à 15h dimanche 6 septembre au son de la fanfare des Aquatrucs.

Ils sont partis des jardins de la mairie où un rassemblement avait été organisé en leur honneur pour rejoindre Saint-Affrique, première étape de la cinquantaine de villes qui jalonneront les 2 162 km du parcours. Ils attendaient depuis des mois de pouvoir vivre cette aventure qui a été retardée par l’épidémie de Covid. Laurence Bonnemayre n’a pas caché sa joie.

Millavois.com
Millavois.com
« Enfin on peut partir, ça fait un an que j’y travaille, dans mon quotidien, c’est très difficile, on se sent souvent seul, grâce à ce projet j’ai pu voir qu’il y avait des gens qui me soutenaient, ça m’a donné la patate pour continuer : merci à tous d’être là ».

Des mots de Laurence, se dégageait une vive émotion partagée par l’ensemble des personnes présentes, que la maire de Millau a eu du mal à dissimuler.

©Millavois.com
« Je suis ravie et c’est avec beaucoup d’émotion que je vous accueille tous pour ce départ d’une chaîne de solidarité très forte. La maladie nous touche tous et souvent, j’ai aussi un proche qui est atteint, je sais ce que c’est que d’être aidant. Vraiment bravo pour votre énergie. »
Emmanuelle Gazel leur remet symboliquement le drapeau de départ du Tour de France. ©Millavois.com

Le co président de l’association « Le Tour de la mémoire », Vincent Delreux neurologue à l’hôpital de Millau a tenu à évoquer la notion d’humilité face à cette maladie.

Vincent Delreux. ©Millavois.com
« Madame la maire a parlé de solidarité, j’évoquerais l’humilité pour deux raisons : d’une part parce que ça peut nous arriver un jour, et d’autre part,en évoquant le texte inscrit autour des églises romaines : « vulnerant omnes ultima necat. »

Comprenez, « elles blessent toutes, la dernière tue », une belle référence au temps qui passe pour évoquer la maladie « de son ami Robert comme un vieillissement prématuré ».

Le Rotary club de Millau, représenté par Hubert Henri et Alain Salomon ont remis un chèque de 1 000 euros à Laurence Bonnemayre. Il vient compléter les 500 € attribués grâce au prix « Servir » attribué à l’association au printemps dernier.

©Millavois.com

Pendant les premiers kilomètres, les Motards Widow’s Son et l’association SAVA avec une douzaine de cabriolets ont accompagné les deux cyclistes partis pour un périple de deux mois.

Les chauffeurs des cabriolets de l’association SAVA. ©Millavois.com

Les Widow’s Son ©Millavois.com

Pour suivre leur aventure c’est ICI ou  !

Pour faire un don ICI