Millau. Une saison dans l’inconnu pour le SOM Basket

Ce samedi 5 septembre avait lieu l’assemblée générale du SOM Basket, à l’issue de la journée portes ouvertes organisée au gymnase du Puits-de-Calès.

Une assemblée qui aurait dû se dérouler à la fin de la saison dernière, mais décalée à la rentrée en raison de l’épidémie du Covid.

« C’est une année sportive pas comme les autres », a rappelé le président Pierre Balitrand, après l’arrêt des compétitions et des entrainements le 13 mars, mais aussi la montée des seniors garçons en Prénationale et des seniors filles en Régionale 2.

Mais le club s’attend à une nouvelle saison compliquée, et pas qu’au niveau sportif. La non-visibilité à long terme en raison du Covid, la possible baisse des effectifs qui en découle, les problèmes de travaux du gymnase Paul-Tort et de malfaçons au gymnase du Puits-de-Calès sont autant de choses préoccupantes pour les bénévoles du SOM Basket.

« Nous serons à vos côtés pendant la période de travaux, et ensemble nous traverserons les turbulences », a tenu à rassurer la maire de Millau, Emmanuelle Gazel, présente tout au long de cette assemblée générale.

Emmanuelle Gazel a évoqué les travaux du gymnase du Paul Tort, qui vont impacter de nombreuses associations sportives.

Des soutiens reçus aussi de la part du Conseil départemental, représenté par la conseillère Sylvie Ayot, et par Arnaud Viala. Le député a félicité les bénévoles du SOM Basket pour leur « pugnacité » et a rappelé « la fragilité du monde associatif » face à cette crise sans précédent.

Bienvenue à Jean-François Vincens

La nouvelle saison sera marquée par une stabilité au niveau du bureau, si ce n’est le changement du co-président Ludovic Delaveau qui laisse sa place à Jean-François Vincens. Pierre Balitrand reste co-président, Maryline Bosc secrétaire et Edith Ras trésorière. Le pôle administration, finances et juridique est confié à Maryline Bosc, et celui de la pratique sportive et des compétitions à Sylvie Ricard.

Les résultats sportifs

Chez les plus jeunes, ceux du minibasket, la saison dernière aura été un bon cru, avec 42 enfants répartis à entre les équipes U7, U9 et U11 qui ont accueille 14 mini-basketteurs chacune. De quoi motiver les deux co-présidents du minibasket, Didier Larraz et Pierre Tarral, d’autant que le club a reçu une nouvelle fois le label national « Ecole française de minibasket ».
L’effectif est néanmoins un peu juste au niveau des éléments féminins, notamment chez les U11. Aussi, le SOM souhaite la bienvenue à toutes les jeunes filles qui voudraient marcher sur les traces de Céline Dumerc…

Avec un effectif de seulement quatre joueurs en début de saison, et de huit en fin (prématurée) de saison, l’équipe des U13 garçons a connu un championnat difficile. Une équipe qui termine 4e avec trois victoires et quatre défaites. Mais les trois victoires ont été acquises lors des trois derniers matchs, ce qui montre l’évolution du groupe tant en nombre de joueurs qu’en qualité basket.

Avec 14 joueuses, les U13 filles ont eu une saison plus aboutie, avec 8 matchs de championnat pour l’équipe 1 (6 victoires et 2 défaites) et 7 matchs de championnat pour l’équipe 2 (3 victoires et 4 défaites). Le groupe motivé et à l’écoute a fait de grands progrès.

Le groupe « motivé et sympa » des U15 garçons, composé de 13 joueurs, était premier du championnat départemental avant l’arrêt des compétitions, avec 10 victoires et 1 défaite. Ce groupe a montré de nettes améliorations techniques et collectives.

Le groupe des U15 filles était d’entrée confronté à un problème majeur : celui de l’absence de coach attitré. Ce groupe de 10 joueuses au niveau non homogène avec des filles débutantes et confirmées a terminé 7e (2 victoires et 6 défaites). Le SOM remercie le papa de Manon, Geoffrey, pour le coaching du samedi.

8 joueurs composaient le groupe des U17 garçons qui évoluait aussi en championnat départemental. Un effectif un peu juste, mais un groupe motivé et volontaire qui a été assidu toute la saison. Les U17 terminent 2e, avec 3 victoires et 2 défaites.

Les seniors loisir n’étaient pas engagés en championnat et n’ont pas pu non plus pratiquer le 3 contre 3, faute d’équipes concurrentes dans l’Aveyron.

Les seniors garçons 2 étaient entre 10 et 20 joueurs (selon les matchs) à évoluer en départemental 2. Le coach a noté des difficultés à créer un groupe avec trop de changements d’effectif d’un match à l’autre… et trop peu d’investissement… L’équipe 2 a remporté 5 victoires pour 7 défaites.

Avec un effectif de 11 joueuses, les seniors filles qui ont joué 11 matchs de championnat et 3 de coupe de l’Aveyron terminent 2e du championnat, malgré une fin de saison compliquée (9 victoires et 2 défaites). Un rang qui leur permet de monter cette saison en Régionale 2, un an après être montées en Département 1, et deux ans seulement après la création de groupe. Chapeau !

Les seniors garçons 1 terminent quant à eux 4e de Régionale 2, avec 9 victoires et 6 défaites et une bonne demi-saison dans l’ensemble. Avec un peu plus de réussite sur certains matchs, l’équipe pouvait être encore mieux placée lors de l’arrêt du championnat. Les seniors 1 montent quand même en prénational, un niveau jamais atteint par les basketteurs millavois ! Et qui entraine des petits travaux au gymnase du Puits-de-Calès, puisqu’à ce niveau, un compteur des 24 secondes de possession de balle doit être installé…