Millau. Les Gaulois ont envahi la Graufesenque !

Les Gaulois vous attendent de pied ferme jusqu'à dimanche.

Les 19e Journées de l’Antique ont débuté aujourd’hui sous un soleil de plomb sur le site de la Graufesenque de Millau. Jusqu’à dimanche le site archéologique va vivre à l’heure gallo-romaine, enchaînant les animations et les activités qui replongeront le public dans l’Antiquité.

Démonstration de combat avec la troupe « La lance Arverne ».

Et pour s’y plonger vraiment, cette année la troupe « La lance Arverne » fera jusqu’à dimanche soir des démonstrations de combats et de manœuvres militaires à la mode gauloise, présentera l’armement utilisé par nos ancêtres. Le public sera invité à visiter le camp installé pour l’occasion dans le champ de la Graufesenque où sera présenté l’artisanat gaulois : frappe de monnaie, cuisine gauloise, fabrication de perles de verre, travail du bois, tissage et culture…

Visite guidée ce mercredi en fin de journée avec Emmanuelle Gazel, maire de Millau et Aurélie Jalouneix, directrice du Musée de Millau et du site archéologique de la Graufesenque. L’occasion de contrôler que toutes les mesures sanitaires liées au Covid-19 ont été prises.

Sonia Souvenir, passionnée de l’association Circum Artem Musicae vous fera quant à elle découvrir la musique gauloise avec des animations et des ateliers autour des instruments de l’Antiquité.

Sonia Souvenir et ses instruments de musique de l’Antiquité.
Un stand de livres / BD sera proposé en présence des auteurs d’Arelate et des Arkéos qui dédicaceront leurs ouvrages.

Trois conférences à ne pas rater

Jeudi 30 juillet à 17h, « Femmes de pouvoir dans la Rome antique : rôles et représentations monétaires des impératrices romaines » par Mickaël Boyer, professeur d’histoire.

Vendredi 31 juillet à 17h, « Architecture des fortifications, évolution et organisation des habitats fortifiés protohistoriques de l’Aveyron (IXe-Ier siècle av. J.-C.) » par Philippe Gruat, archéologue, Chef du Service Départemental d’Archéologie de l’Aveyron.

Samedi 1er août à 17h, genèse de la BD « Arelate » : le travail entre auteur et archéologue par Alain Genot, archéologue, et Laurent Sieurac, auteur-illustrateur.

Un des membres de la troupe « La lance Arverne ».

Démonstration

Samedi 1er et dimanche 2 août

L’association ASSAUVAGG accueille une équipe de forgerons expérimentateurs qui travailleront sur le site à forger une balance romaine (pèse-personne) et quelques objets inspirés de ceux conservés au Musée de Millau.

Les forgerons cherchent à reconstituer les artefacts et les structures, mais également les techniques du passé (par exemple la réduction directe en bas fourneau).

Cette « archéologie expérimentale » vise à tester et mieux comprendre d’anciennes techniques. Le fer est une matière importante dans l’économie de la société celtique puis gallo-romaine. Les étapes d’extraction et du travail du fer témoignent du savoir-faire des artisans.

Projection

Samedi 1er août, en continu de 10h à 19h, projection du documentaire « Olympie, aux origines des Jeux » réalisé par Olivier Lemaître en 2016 (52’, Sequana Media & Kalisté Productions). 1er Prix Collégiens du Film documentaire d’archéologie / RAN 2017. Projection proposée en partenariat avec les Rencontres d’Archéologie de la Narbonnaise en présence de représentants du film et du festival.

Eté 2020. Tokyo s’apprêtait à accueillir les XXIIe Jeux olympiques modernes (reportés à 2010, NDLR). Quelles sont les origines de ce rassemblement international multisports ? 1896. A Athènes, des pays réorganisent pour la première fois des épreuves olympiques.

Quels sont leurs liens avec celles pratiquées par les anciens Grecs ? 1829. En pleine campagne du Péloponnèse (Grèce), un détachement de l’armée française met au jour le cœur du sanctuaire religieux et sportif d’Olympie ! Depuis, 150 ans de fouilles internationales ont permis de redonner des racines aux olympiades et à plusieurs sports modernes.

Démonstration de cuisine gauloise.

Du mercredi 29 juillet au dimanche 2 août, de 10h à 19h. Tarifs : 3,50 €, réduit : 2,50 €, gratuit pour les – de 18 ans. Tous les jours, restauration sur place pour les petites et les grosses faims. Informations : 05 65 60 11 37, graufesenque@millau.fr, www.graufesenque.com

L’Association des Amis du Musée de Millau (ADAMM) est aussi présente.