Millau. On prépare l’avenir au SOM Rugby !

L'assemblée générale du SOM Rugby s'est tenue le 6 juillet au Parc des sports. ©DR.

Lundi 6 juillet le SOM Rugby organisait son assemblée générale, une occasion de renouveler le comité directeur et de « faire le bilan de cette saison particulière, mais aussi de préparer l’avenir ».

Le comité directeur et la présidence du club

Thierry Perez, le président du club est également devenu premier adjoint de la municipalité sortante. Aussi en présentant la nouvelle composition du comité directeur a-t ’il précisé qu’il « ne garderait sa fonction de dirigeant que pendant trois ou quatre mois et qu’à l’avenir, il s’abstiendrait de voter en conseil municipal pour toutes les délibérations concernant le SOM rugby ».

« J’ai été très clair : lors de la prochaine assemblée générale du mois d’octobre, il faudra que l’un de nous devienne président : on ne peut pas tout mélanger, même si rien n’interdit légalement que je sois président, il faut que les choses soient claires ».

La composition du bureau

  • Président : Thierry Perez
  • Vice-présidents(es) : Lisa Sudre (équipe des filles), Jean-François Wadelle (équipe senior), Pierre Chabaud (école de rugby) et Rémi Durand (les partenariats).
  • Secrétaire : Serge Sécail
  • Secrétaire adjoint : André Perez
  • Trésorier : Jean-Pierre Malaussane
  • Trésorier adjoint : Patrice Arguel

Un budget revu à la baisse

Comme tous les clubs sportifs, le SOM a stoppé net toutes ses activités depuis la mi-mars. Cet arrêt a entraîné une baisse considérable des recettes du club (quines, tournois annulés, recettes des matches, stages) mais malgré tout, son bilan reste positif.

Le club a cependant préféré jouer la prudence en révisant son budget à la baisse pour la prochaine saison. Il sera amputé d’environ 15 % et représentera 500 000 €. Les dirigeants avouent « ne pas être certains de l’engagement de tous les partenaires compte tenu de la crise ».

À cette occasion, ils tiennent à saluer l’effort et l’attitude des éducateurs et des joueurs qui ont à l’unanimité accepté de diminuer leurs indemnités compte tenu de la situation, le plus gros effort ayant été consenti par les éducateurs du club.

Un club formateur

Pour la deuxième année consécutive, le SOM Rugby vient d’être élu premier club formateur sur 396 clubs amateurs de la ligue qui regroupe 13 départements. Une récompense que Serge Sécail veut mettre en avant.

« C’est un exploit dans une terre fertile pour le rugby et ça récompense le travail qui est fait depuis dix ans qu’on doit à la politique volontariste du club qui fait avancer toutes les équipes sans privilégier une équipe plus qu’une autre ».

Le club parvient même à inverser la tendance nationale (-10 %) puisque contrairement à de nombreux autres clubs, il enregistre une légère hausse de licenciés (482), notamment grâce aux équipes de filles et à « une équipe d’éducateurs formidable ».

L’équipe a également mis en avant les sections sportives de Marcel Aymard et Jean Vigo et du lycée Jeanne d’Arc ainsi que l’engagement des professeurs de sport.

L’arbitrage

La fédération Française de Rugby oblige les clubs à former des arbitres, le club possède trois arbitres dont une joueuse, Justine Comayras qui vient de réussir son diplôme fédéral et d’intégrer la formation élite des arbitres nationaux, ce qui peut la mener à l’arbitrage de haut niveau féminin.

De son côté, Adrien Brazier fait partie des quatre privilégiés d’Occitanie qui sont au pôle espoir arbitrage à Toulouse Jolimont. Laurent Raynaud crée une école d’arbitrage qu’il ouvrira aux éducateurs à la rentrée.

Le SOM Rugby tient à remercier ses 180 partenaires ainsi que les collectivités qui l’ont soutenu. La saison prochaine redémarrera avec les entraînements le 3 août et toute l’équipe vous donne rendez-vous sur le terrain mi-septembre pour « faire la meilleure saison possible ».