Christophe Saint-Pierre, lors du conseil municipal de ce vendredi 3 juillet à la Maison du Peuple.

Le moment est trop bien tombé pour avoir (complètement) été choisi au hasard. A peine la nouvelle maire de Millau, Emmanuelle Gazel, avait-elle enfilé son écharpe de maire qu’un communiqué de presse de l’équipe Millau en Action est arrivé dans les boites mail des rédactions.

« En ma qualité de candidat aux élections municipales 2020 à Millau, je veux déclarer qu’aujourd’hui 3 juillet, j’ai déposé à 14h une requête en annulation des élections municipales auprès du tribunal administratif de Toulouse, par l’intermédiaire de mon conseil au cabinet d’avocats de Me Petit, avocats à Lyon, écrit Christophe Saint-Pierre. Cette requête est motivée par mon envie de justice et de démocratie pour ma ville. Elle est étayée, mais je ne la commenterai pas ni ne donnerai d’éléments la concernant pendant la durée de son instruction. Je ne manquerai pas de revenir vers vous dès que cette procédure connaîtra des évolutions. »

Si l’on sait qu’un problème de procurations non arrivées a mis un grain de sable dans le bon déroulement du scrutin de dimanche, rien ne dit que Christophe Saint-Pierre n’ait pas trouvé d’autres motivations quant à ce recours… Le tribunal administratif doit statuer dans un délai de 3 mois.