Millau. Un nouveau marché hebdomadaire au centre commercial La Capelle

A ceux et celles qui se demandaient – outre l’effet visuel réussi – à quoi pouvaient bien servir les parapluies recouvrant l’allée principale du centre commercial La Capelle, Alexis Camviel, le directeur, livre quelques éléments de réponse.

« Il y a d’abord un côté expérientiel et sympa, avec un effet waouh », sourit le jeune dirigeant (il vient d’avoir 29 ans, NDLR). « Ensuite, cette parenthèse ombragée, poétique et colorée améliore le parcours client, qui a tendance à rester un peu plus. Mais surtout, et c’est le plus important pour moi, les parapluies augmentent les espaces ombragés et permettent ainsi de diminuer l’empreinte écologique en réduisant la chaleur dans le centre et dans les allées. »

Mais l’événement « Umbrella sky », qui restera en place jusqu’au mois de septembre, servira aussi d’écrin à une nouveauté qui, elle, est mise en place pour durer : un marché de producteurs locaux, tous les samedis de 8h à 13h.

Rendez-vous samedi 11 juillet

« Je suis un fervent défenseur des marchés, assure Alexis Camviel. Nous ne voulons pas faire de concurrence aux marchés de la ville qui ont lieu mercredi et vendredi, mais je voudrais toucher les actifs, ceux qui travaillent toute la semaine et qui n’ont pas l’occasion de s’y rendre. »

Aussi, à partir du 11 juillet, tous les samedis, un nouveau marché millavois prendra place dans les allées du centre commercial. Pour la première date, le 11 juillet, il y aura 10 exposants locaux : des maraîchers bien sûr, mais aussi les gâteaux à la broche de la Maison Alibert, la Bière des Templiers, des farçous, une productrice de bijoux de La Cavalerie, une productrice de maroquinerie en pneus recyclés, installée à La Couvertoirade… Et même une buvette et un DJ !

Des potagers sur le toit du centre commercial ?

A terme, Alexis Camviel a un objectif : que son marché remplisse la partie haute du centre commerce, mais aussi la partie basse. « Nous avons la volonté de nous impliquer localement, et de développer le centre-ville, pas seulement La Capelle » explique-t-il.

Une manière aussi d’être attractif tous les jours de la semaine, et notamment le samedi matin, période pendant laquelle la fréquentation du centre commercial n’est pas optimale…

Et pour que la boucle soit bouclée, le jeune manager a un rêve : créer des potagers sur le toit du centre commercial. « On pourrait vendre nos légumes sur le marché, et même nous servir des déchets bios du centre commercial pour faire notre propre terreau. Nous devons faire de l’écologie un choix et que tout le monde soit gagnant. »


« H&M ne quittera pas La Capelle »

Si les « deux mois historiques » de confinement ont lourdement impacté les enseignes du centre commercial, Alexis Camviel assure que « la reprise est très rassurante », et remercie « les Millavois qui sont vite revenus », grâce notamment aux bons d’achat de la Communauté de communes.

« Le départ de DPAM n’a rien à voir avec la crise », glisse-t-il aussi, tout en assurant travailler sur « trois ou quatre projets » qui pourraient venir remplir les cellules commerciales vides. Et de faire taire la rumeur : « non, et c’est tant mieux », il n’est pas du tout question que H&M quitte le centre commercial.