« La victoire d’une gauche rassemblée »

Les résultats du second tour à le salle des Fêtes de Millau. ©Millavois.com

Au sortir de ces élections municipales, un fait majeur a été masqué par les grands médias : le Parti Communiste Français est la 3e force politique du pays en nombre de maires et d’élus(es).

Le fait de retrouver des couleurs est un espoir alors que notre parti s’apprête à fêter son centième anniversaire, un encouragement pour les mobilisations à venir comme pour les élections sénatoriales.

Cet espoir se décline aussi aux couleurs sang et or avec la victoire de la liste « Millau Naturellement » conduite par Emmanuelle Gazel. À la tête d’une liste citoyenne, sociale, écologique, ancrée à gauche, elle a créé un événement en Aveyron, en devenant la première femme maire de Millau.

Ceci dit, la satisfaction d’une victoire électorale ne doit pas masquer le choc démocratique de ce scrutin, avec un taux d’abstentions record, qu’on se garde bien de n’attribuer qu’aux appréhensions sanitaires dans les bureaux de vote. Alors que tout un peuple a exprimé pendant le confinement sa soif de changement, un désir d’un autre monde, le bulletin de vote n’est pas apparu comme le moyen de faire éclore ce jour d’après. Nous devons ensemble en tirer avec humilité toutes les leçons.

De ce point de vue l’engagement réitéré par Emmanuelle Gazel, d’engager sans attendre les trois priorités plébiscitées par les Millavois(es) va dans le bon sens et contribuera à réconcilier les citoyens- ne-s avec un droit, qu’ils ne peuvent abandonner : le droit de vote.

D’autres chantiers importants nous attendent. Parmi eux, le soutien déterminé à des luttes essentielles comme le maintien et le développement de notre ligne SNCF, qui concerne à la fois, les enjeux d’aménagement de notre territoire et la protection de notre environnement, la diminution des émissions de gaz à effet de serre afin de limiter voire d’éradiquer le réchauffement climatique. Et bien sûr, la défense, le développement de nos hôpitaux publics, à partir d’un engagement clair : La santé est le bien commun à toutes et tous.

NB : Monsieur Saint-Pierre constatant les difficultés d’acheminement des procurations, envisage un recours façon peu élégante de reconnaître sa défaite. Cela concernerait 75 procurations, que rien n’indique qu’elles lui seraient toutes favorables. Par contre cet incident s’est vérifié ailleurs et semble être la conséquence du démantèlement, des suppressions d’emplois dans le service public postal. Que faisiez-vous, monsieur Saint-Pierre, quand nous défendions la poste agressée comme tous les services publics ?

La section de Millau du Parti Communiste Français

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.