Millau. Une première mobilisation contre le Burger King

A l’appel de sympathisants du mouvement social écologiste international « Extinction Rebellion », une poignée de manifestants s’est rendue cet après-midi sur le rond-point de Bellugues, à proximité de l’endroit où doit se construire le fameux Burger King qui défraie la chronique depuis quelques jours.

« C’est tellement absurde de mettre un Burger King à Millau », justifie « J.M. », un sympathisant du mouvement « Extinction Rebellion ». « C’est une question d’éthique. Ils ne connaissent pas l’histoire de Millau ? L’affaire du MacDo a montré qu’à Millau, on a envie de manger local, dans le respect de la nourriture. Un Burger King, c’est trop extrême ! »

Même son de cloche du côté d’une riveraine, Anne Sanders, qui passait par là et qui a profité de l’occasion pour venir manifester son mécontentement. « Je croyais que c’était une manifestation contre une nouvelle antenne 5G », sourit-elle. « La liberté d’entreprendre, c’est une chose, mais l’enseigne n’est pas anodine », peste la Millavoise, qui affirme qu’elle et sa famille ne seront jamais clients de la future enseigne. « On a déjà un MacDo, on ne peut pas implanter en catimini une telle enseigne à l’autre grande entrée de la ville ! Ça va à l’encontre de notre ADN, de nos valeurs. »

« On fera ce qu’il faudra, au moment où il faudra… »

Riveraine ou pas, Anne Sanders affirme qu’elle aurait été du combat même à l’autre bout de Millau. « On peut reprocher à nos élus de ne pas avoir été attentifs en conseil municipal, il aurait quand même fallu en débattre ! La ville a beaucoup à perdre dans cette histoire. »

Christine Thelen reprend son combat « contre la malbouffe ».

Grande figure de la contestation lors de l’affaire du MacDo démonté par José Bové et ses comparses, Christine Thelen était aussi là cet après-midi, comme une continuité dans la « lutte contre la malbouffe ». « Ça a servi à quoi le combat mené en 1999 ? demande-t-elle. Il est étonnant que la mairie ait le culot de proposer le même type de malbouffe au public… Les procédures administratives, je ne veux pas savoir comment ça se passe, j’espère juste que le chantier ne verra jamais le jour… Sinon, on fera ce qu’il faudra, au moment où il faudra… »

A noter qu’une pétition contre la construction du Burger King a été lancée le 11 juin et recueille actuellement 276 signataires : https://www.unepetition.fr/bellugues-