Millau. Carole Delga apporte « un soutien de conviction » à Emmanuelle Gazel

Carole Delga et Emmanuelle Gazel rencontrent les propriétaires du restaurant "Caprice d'Elci" rue Droite. ©Millavois.

À dix jours de l’élection municipale, Carole Delga, la présidente de la région Occitanie est venue apporter son inaltérable soutien à Emmanuelle Gazel. Ce fut l’occasion pour les deux femmes d’aller à la rencontre de différents commerçants du centre-ville pour recueillir leur témoignage sur l’après-covid.

« Toujours fidèle »

C’est la deuxième fois que la présidente de région fait le déplacement dans la cité du gant pour appuyer la candidature d’Emmanuelle Gazel. Elle avoue lui accorder « toute sa confiance et souhaite que les Millavois voient le chef d’équipe qu’elle incarne, ayant su réunir sur sa liste des compétences et des engagements sincères ».

« Nous partageons la même conception de l’éthique politique qui doit être dans l’intérêt des gens pour les servir, et au contact de la réalité du terrain les deux pieds dans la terre et les mains dans le cambouis ».

« Un élan pour Millau »

Mettant en avant les qualités humaines et professionnelles de sa vice-présidente de région, elle serait selon elle, un atout pour Millau qu’elle « engagerait dans un modèle de transition économique et écologique audacieux et novateur ».

Une rupture nécessaire avec la politique économique menée jusqu’ici qu’elle ne pense plus possible de pratiquer sur le même modèle, après la crise du covid. Pour ouvrir la voie, la candidate socialiste et son projet participatif serait « un élan pour Millau ».

Une dynamique partenariale

L’élection d’Emmanuelle Gazel viendrait réparer la fracture politique entre la ville et la région, Christophe Saint-Pierre ayant fait le choix de signer un partenariat avec Philippe Saurel, maire de Montpellier et « opposant numéro un de Carole Delga ».

Carole Delga dénonce « un pacte politicien contre elle, mais surtout regrette que la ville ne soit pas dans une démarche partenariale ».

« Ce pacte n’a produit aucune action pour les Millavois, cette ville manque de lien et de dynamisme collectif. Millau ne joue pas ce rôle d’aiguillon dans le Sud-Aveyron qu’elle devrait incarner grâce à ses atouts naturels ».

La présidente de région croit en des villes de la taille de Millau pour expérimenter à l’échelle humaine et faire émerger des projets innovants dans de nombreux domaines, des projets de proximité. C’est le cas par exemple pour le sensible sujet de l’hôpital qui animait fortement le premier tour de la campagne locale.

Attachée au service public hospitalier, ce n’est pas tant l’idée de l’hôpital médian qui la préoccupe, mais comme Emmanuelle Gazel, « la préservation et la qualité de l’offre de soins sur le territoire et le plateau technique qui serait associé à la nouvelle structure ».

Comme la candidate, elle attend de prendre connaissance de la totalité du projet pour l’appréhender dans sa globalité « le diable se cachant dans les détails » !

Avant de se rendre dans différents commerces du centre-ville pour échanger avec les acteurs économiques locaux, la présidente de la région Occitanie avoue être « en totale adhésion » avec les valeurs et le projet de l’équipe Millau Naturellement et apporter « un soutien de conviction » à Emmanuelle Gazel.