Les victimes qui le souhaitent peuvent se faire connaître auprès de la gendarmerie. © DR

Nombreux sont les Sud-Aveyronnais à avoir été appelés à de multiples reprises sur leur téléphone fixe dans la nuit de lundi 1er à mardi 2 juin. Numéros de téléphone multiples, personne au bout du fil, ces appels ont continué pendant la matinée. Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine du problème.

Lire la suite sur LeProgrèsStAffricain.fr