Millau. Le Centre de sauvegarde de la faune sauvage reprend ses activités

« Les collectivités qui ont accepté de soutenir notre action de sauvegarde de la faune sauvage sont en train de concrétiser leur aide (décisions de conseils communautaires ou municipaux ou de commissions permanentes par le Conseil Régional Occitanie et le Conseil Départemental de l’Aveyron). Il ne restera plus alors qu’à formaliser, grâce au PNRGC, la convention nécessaire à la mise en œuvre de l’opération. »

Avec un certain soulagement, le Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage Caussenard a donc décidé de reprendre progressivement son activité à partir du 2 juin et notamment l’accueil d’animaux en difficulté, de salariés, de stagiaires et de bénévoles indispensables à son fonctionnement.

« Ce nouveau départ n’a été rendu possible que grâce à votre mobilisation, se félicitent-ils. Nous vous en remercions tout en vous rappelant qu’en ce monde, rien n’est jamais acquis définitivement et que nous continuerons à compter sur vous pour consolider l’avenir du Centre en faisant notamment appel à la solidarité de certaines communautés comme l’agglomération de Rodez dont le Président, maire de Rodez, refuse depuis plusieurs mois de répondre à nos courriers de demande d’un simple rendez-vous ! »

A noter que l’association a mis en œuvre un protocole de gestion lié aux risques sanitaires actuels. Il est applicable à toutes personnes présentes dans l’enceinte du Centre de sauvegarde (salariés, stagiaires, volontaires en service civique et bénévoles).

Le centre, qui aborde la période de grande activité (15 juin -15 août) est à la recherche d’une personne motivée pour occuper un poste de volontaire en service civique le plus rapidement possible, pour une durée de 6 mois, et des bénévoles pour aider aux nourrissages, soins des animaux et à l’entretien des structures.