Millau. Emmanuelle Gazel favorable à la tenue du second tour le 28 juin

Emmanuelle Gazel et la liste « Millau Naturellement » ont souhaité réagir à l’annonce d’Édouard Philippe concernant la programmation du second tour des élections municipales le 28 juin.

Ils se disent satisfaits de cette décision à plusieurs titres, notamment « par respect pour les gens qui se sont déplacés pour voter lors du premier tour, ainsi que pour tous ceux qui se sont impliqués dans son organisation, en tenant par exemple les bureaux de vote ».

« C’est une bonne chose, pour le territoire, car on sort de l’immobilisme actuel, et pour la démocratie, car nous terminerons un cycle électoral commencé il y a plus de deux mois ».

Pendant ces deux derniers mois, ils « sont restés mobilisés », notamment au travers des 16 propositions adressées à Christophe Saint-Pierre maire de Millau, et à Gérard Prêtre, président de la Communauté des communes Millau Grands Causses.

« Beaucoup de Millavois(ses) qui nous ont accompagnés pendant la campagne sont toujours à nos côtés, mobilisés eux aussi. Ils continuent à nous faire part de leurs attentes, de leurs propositions et aussi de leurs déceptions par rapport à la gestion de la crise par l’équipe sortante. Ils ont notamment participé à la rédaction des propositions restées lettre morte ».

« Millau Naturellement » repart pour un tour, et l’équipe se dit prête à redémarrer sa campagne et « à retrouver la même dynamique qui les a placés au coude à coude avec le maire sortant au soir du premier tour ».

Une campagne différente

Tous ont malgré tout pleinement conscience que la campagne sera différente de celle menée avant le 15 mars et de toutes celles connues par le passé.

« Notre priorité sera d’être exemplaires par rapport au respect des règles sanitaires ».

Emmanuelle Gazel entend « rester fidèle à leur ADN et à l’un des fondements essentiels de sa campagne : la proximité. Cela, malgré la nouvelle donne qu’imposent les règles sanitaires liées à la crise actuelle ».

Aussi, ils ont ensemble réfléchi à un nouveau format de campagne plus « innovant et qui ne laisserait aucun(e) Millavois(se) de côté »

« Le virtuel est un outil incontournable en cette période de crise sanitaire, mais il ne permet pas à tous de participer. Nous proposerons des solutions à chacun, nous utiliserons donc différents supports pour continuer de rassembler ! Dans la crise, rassembler c’est encore plus important ».

Un projet « nécessaire »

Cette pandémie et cette période de confinement ont amené l’équipe à « agir avec ces nouvelles réalités ». La crise économique et sociale qui en découle les a poussés « à redéfinir des priorités face à l’urgence pour accompagner de façon forte les difficultés actuelles ».

Mais cette réflexion, ils ne souhaitent pas la mener seuls, et désirent y faire participer les habitants pour échanger sur leurs priorités « comme ils l’ont toujours fait ».

« Nous ne souhaitons pas faire comme si rien n’était arrivé. Notre projet est peut-être encore plus pertinent aujourd’hui puisqu’il défend les services publics, les circuits courts, s’engage en faveur des mobilités douces, des jardins partagés. Notre priorité est donnée à la qualité de vie, notre « toujours mieux » plutôt que le « toujours plus » des campagnes électorales, est encore plus nécessaire ».

Un premier rendez-vous

Emmanuelle Gazel et ses colistiers ont d’ores et déjà programmé un premier rendez-vous avec la population.

Jeudi 28 mai à 18h30, c’est à la faveur d’une visioconférence diffusée sur les réseaux sociaux qu’ils rencontreront les Millavois(ses) « pour échanger ensemble et recueillir leurs attentes et leurs contributions ».

« Non seulement nous sommes mobilisés, mais nous sommes plus que jamais motivés pour accompagner les habitants à traverser et sortir avec le moins de difficultés possible de la crise. Nous voulons aussi contribuer à préparer l’avenir avec les transformations devenues indispensables pour aller vers un modèle plus respectueux de la nature et plus juste pour les femmes et les hommes ».