Le tennis à Millau, c’est une longue histoire !

Le tennis à Millau, c’est une longue histoire ! Ses origines officielles dans la cité du gant remontent à 1926. Au 16 juillet exactement. Ce jour-là, un groupe d’amis se réunit et décide de transformer en société ce qui fut longtemps le tennis de la famille Guibert. Ainsi est né le Tennis Club de Millau (TCM). Le premier bureau sera ainsi formé par Etienne Guibert (président), Victor Guibert (vice-président), Maurice Liron (secrétaire) et Charles Guibert (trésorier).

Le club se situait dans le Crès et eut à sa disposition, dès 1928 deux courts, le premier en lieu et place de l’école primaire du Crès, le deuxième se situait à l’emplacement actuel de l’immeuble du XVIe. Les murs en pierres sèches, vestiges de cette époque, sont encore visibles à l’intérieur de la cour.

Au niveau départemental, le Tennis-Club de Saint-Affrique est le plus ancien (1918), le deuxième en ancienneté derrière le Tennis Club de Montpellier (La Jalade, créé en 1905). Le Tennis Club de Villefranche-de-Rouergue, lui, a vu le jour en 1930. Précision utile, l’Aveyron, du moins le sud Aveyron, faisait partie de la ligue du Languedoc jusqu’en 1963, Etienne Bianquis, juge-arbitre dès 1950, faisait également partie du comité directeur de la ligue du Languedoc.

Une partie des amis ou parents à l’origine de la création du club.

Sur le plan local, si le tennis a vu le jour officiellement en 1926, le Sporting Club Millavois (rugby) a été créé en 1920 et l’A.S.M (football) en 1927. Autant football et rugby étaient déjà des sports populaires au début du siècle dernier, autant le tennis séduisait la haute société locale, et notamment les patrons gantiers. Toutefois, il est intéressant de noter qu’un court de tennis existait, dans les années 30, aux Coopérateurs. En effet le Cercle des Coopérateurs voulait rendre le sport accessible aux classes « populaires ».

Merci à Hervé Bianquis, membre du SOM Tennis, de nous faire partager ses travaux historiques.