Millau. L’avant-dernier morceau de l’écho confiné !

Le troisième opus de la tétralogie de « l’Echo des Avens confiné » vient d’être publié ; il rassemble des musiciens des diasporas canadienne, sénégalaise, girondine, gersoise, ligurienne, ruthénoise, qui ont relevé le gant de ce défi de jouer ensemble en s’enregistrant séparément.

Ce morceau, African Market Place, a été composé par le célèbre pianiste sud-africain Abdullah Ibrahim (ci-devant Dollar Brand), et il est devenu un standard pour de nombreuses fanfares européennes.

L’Echo des Avens l’a beaucoup joué lors de ses tournées au Sénégal, et retrouve dans cet enregistrement Ndigueul, le leader des Ngueweul Rythme, qui prend le solo de sabar, accompagné par son complice Sangue et leur compatriote Aida.

Après un naufrage final plus ou moins volontaire, le morceau conclut sur une note de fraicheur annonçant le renouveau de la troisième génération de l’Echo des Avens.