Millau. Vidéo : le petit bijou de l’Echo des Avens

« Ça faisait un bout de temps qu’Anne nous tannait pour qu’on fasse quelque chose ensemble en confinement… », raconte Philippe Monier, le « grand chef » de la fanfare locale l’Echo des Avens.

« Premiers essais désastreux en direct, à cause des décalages temporels, et puis ça n’allait pas durer plus de 15 jours, ce confinement, n’est-ce pas ? »

Alors ils ont laissé tomber, en se contentant des discussions de bistrot du « Bar de l’Echo » sur Zoom, animées par Philippe depuis Perreux (près de Roanne…).

« Mais Anne insistait, Philippe et Barthé – de Rodez – nous assuraient que c’était possible en s’enregistrant chacun dans son coin sur son téléphone portable, avec un clic dans l’oreille donnant le même tempo pour tous… Pas facile pour des musiciens amateurs dont la plupart n’ont aucune expérience du studio ! »

« En écoutant son enregistrement individuel, chacun jugeait le résultat désastreux, et pensait que ça n’allait jamais marcher, assure Philippe Monier. Mais l’esprit fanfare a soufflé sur les confinés (dont les plus éloignés vivent à Toronto…), nos grands Boula Matari de l’image et du son (Philippe et Barthé) ont fait le reste, autant dire l’impossible, et voici sur vos écrans un « batucoufimambé » en couleurs, au son typiquement Echo des Avens. Merci à tous ceux qui ont pu participer à ce petit bijou convivial ».