Comprégnac. « Massacre sur le sentier des Cazelles »

Bien triste spectacle en ce lundi de Pâques sur le chemin des cazelles de Comprégnac, que celui de la pelleteuse et des tronçonneuses en train de détruire le petit bois qui sert d’écrin à l’un de ces merveilleux joyaux du patrimoine rural. Les cultures céréalières vont sans doute bientôt prendre la place des orchidées, des abeillettes et du thym où il n’était pas rare de croiser le chevreuil et la perdrix. Dans un immense et sinistre brasier, dont la fumée était visible à des kilomètres à la ronde, se consumaient les vieilles branches des chênes centenaires qu’on aurait dit tordus par la douleur.

Que restera-t-il de ce qui était une si belle promenade, sur un joli sentier bien balisé, apprécié de tant de promeneurs ? Il est vrai qu’ils se font rares en cette période de confinement, propice à accomplir un tel forfait dans la discrétion et l’indifférence générale. Il y a en effet bien d’autres chats à fouetter ces jours-ci.

Mais n’est-il pas décourageant que, malgré les signes d’alarme qui se multiplient sur notre planète, certains continuent à ne considérer la nature que sous l’angle de leur profit (« business as usual » ) – malheureusement en toute légalité administrative, on peut en être certain. Mais comment les autorités chargées de la régulation agricole, de la direction du territoire ou de la gestion des forêts peuvent-elles laisser faire des choses pareilles, et laisser le causse rouge, partie intégrante du Parc Régional des Grands Causses, devenir une nouvelle Beauce productiviste – et probablement bientôt un désert aride, en raison de la répétition des épisodes de sécheresse ?

Quand prendra-t-on enfin conscience de la valeur inestimable de ce petit patrimoine et de ces paysages qui font le charme de notre région, appréciée par tant de visiteurs ?

Signé : un promeneur solitaire qui préfère garder l’anonymat, car sa curiosité l’a emporté sur le respect des règles du confinement, qu’il a dépassées d’un bon quart d’heure et de quelques centaines de mètres.

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.