Aveyron. « Arrêtez de commander des fringues ! »

Les facteurs et factrices, au même titre que les hôtes de caisses ou les policiers, continuent aussi leur travail, en première ligne avec une population parfois peu soigneuse… témoignage d’une factrice dans l’agglomération de Rodez qui nous rapporte son quotidien.

Lire la suite sur Aveyron Digital News