A Creissels, la famille en quarantaine n’est pas allée voter

Ce sont les seuls cas de Coronavirus recensés à ce jour sur l’agglomération millavoise. Un couple de Creissels, de retour d’Egypte, a été testé positif au Covid-19 fin février. A leur suite, leur fille et leur petit-fils ont également contracté la maladie, sans complication. En ce jour d’élection particulier, Millavois.com a voulu leur donner la parole et les a joints par téléphone depuis leur domicile où ils sont en quarantaine.

Comment allez-vous ?

On a passé le cap. On retrouve une forme normale. On est rentré le 23 février de voyage, après deux trois jours, j’ai eu un gros rhume, puis de la température. On a fait le test et on a été surpris d’être positif. Deux jours après, on était admis à l’hôpital de Rodez. On est sorti la semaine dernière, dimanche et mercredi pour les derniers et désormais on est en quarantaine pendant quatorze jours.

Comment vivez-vous le confinement ?

On va bien, ça se passe bien. On est ravitaillé par notre autre fille (non contaminée), qui nous pose les aliments devant la porte. On sort juste pour prendre l’air, mais on fait attention à ne croiser personne. Ces mesures, pour nous, il fallait les prendre de toute façon.

Comment s’est passée votre prise en charge à Rodez ?

Les médecins ont été vraiment très professionnels. On était parmi les premiers cas. Ils nous ont très bien encadrés, étaient équipés, nous ont mis dans des salles séparées. Ils nous ont rassurés sur la gravité de la maladie pour nous, mais bien avertis que c’était très contagieux. Et depuis notre sortie, ils nous appellent tous les jours pour voir si tout va bien.

Etes-vous allés voter ce dimanche ?

Non, les médecins nous ont dit de ne pas y aller. On n’a pas envie de refiler ça à tout le monde. C’était notre principale inquiétude. A priori, on n’a eu de contact avec personne d’autre. Et la procuration, ça aurait été compliqué, on n’avait pas vraiment la tête à ça…