Gérard Prêtre donne sa vérité sur la dette de Saint-Georges-de-Luzençon

Gérard Prêtre.

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le communiqué de Monsieur Beaumont paru dans les divers médias millavois et les réseaux sociaux.

Force est de constater que Monsieur Beaumont prétendant au fauteuil de maire découvre Saint-Georges, ignorant totalement comment notre commune s’est dotée au fil des mandats d’équipements publics et services à la population. Des réalisations qui ne sont pas tombées du ciel !

Durant les quatre derniers mandats, mon prédécesseur et moi-même avons bâti le Saint-Georges d’aujourd’hui, un village dynamique, attractif, vivant. Et ceci grâce à la volonté des différentes municipalités.

Je rappellerai les diverses réalisations : ensemble mairie, la Poste, les locaux de la petite enfance, logements, parking, école publique rénovée, maison de santé, cantine, traverse de Saint-Georges sécurisée, alimentation en eau potable de qualité avec des réseaux neufs, assainissement collectif, et station d’épuration, 50 km de voirie entretenus, etc.

Il est bon aussi de rafraichir les mémoires, ce mandat a été impacté par deux catastrophes naturelles : 900.000 € de travaux pour la remise en état dont seulement un tiers subventionné, 11 % de recettes fiscales perdues (Fromagère), 40 % des recettes du budget de l’eau encaissées en moins.

Malgré ce, la dette a été maitrisée et réduite de moitié durant ce mandat. Le résultat 2019 présente un excédent de 136.707 €, chiffre Trésor public, validé par le conseil municipal public du 27 février 2020.

Agiter le chiffon rouge est une piètre manœuvre électorale.

Quelques chiffres pour confirmer le remboursement annuel de la dette qui était de l’ordre de 330.000 € de 2002 à 2014. Elle passera à 258.000€ en 2020 et 213.000€ en 2022 avec l’extinction de nombreux prêts dans les années suivantes.

Par contre, ces investissements génèrent des recettes de l’ordre de 120.000 € (centre commercial inclus).

La commune a des capacités d’investissements croissantes. Dire le contraire est de la pure désinformation, voire de la calomnie.

A entendre Monsieur Beaumont, la commune n’avait certainement pas besoin de ces investissements… La population jugera…

Quant à la comparaison avec nos voisins et amis de Creissels : il est facile de comprendre que la proximité de Millau n’entraine pas la commune à posséder les mêmes équipements de centralité, commerces, station d’épuration… Par contre nos fiscalités sont pratiquement identiques.

La liste issue de mon équipe est déjà fortement impliquée dans la gestion communale et dans la vie associative. Toutes et tous seront immédiatement au travail sans aucun intérêt personnel à défendre, respectueux de la Charte de l’Elu.

Je fais entièrement confiance à Didier Cadaux et ses colistiers(es), pour poursuivre la dynamique des précédents mandats.

Gérard Prêtre,
Maire de Saint-Georges-de-Luzençon