La Cavalerie. Le programme de la liste de François Rodriguez

La liste « Construisons La Cavalerie de demain ! », menée par le maire sortant de La Cavalerie, François Rodriguez, présente son programme pour les municipales des 15 et 22 mars.

Parfaire les opérations en cours

  • Terminer les programmes déjà engagés (enfouissement des réseaux, arrivée de la fibre, assainissement et voirie) pour le confort et la sécurité de chacun.

Offrir une meilleure accessibilité des services et des commerces

  • Entamer la deuxième tranche de remise aux normes d’accessibilité de la mairie, avec une Salle du Conseil et des Mariages de plain-pied.
  • Se conformer à la loi qui impose aux communes de faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite, aux services publics, aux commerces et aux établissements recevant du public (ERP).

Continuer à améliorer la mobilité dans le village

  • Compléter l’accroissement sensible du nombre de transports collectifs obtenus ces deux dernières années par la mise en place d’une navette interne au village, en maintenant le transport à la demande.
  • Encourager le covoiturage et les modes de déplacement respectueux de l’environnement (vélo, marche…)

Poursuivre l’accroissement du logement familial

  • Débuter le programme du lotissement du Cassarenq.
  • A proximité de la maison de santé pluridisciplinaire, lancer l’étude de logements seniors « village bleu » et de logements à « budgets abordables » facilitant l’accès à la propriété.

Développer de nouvelles structures associatives, sportives et culturelles

  • Compléter le pôle sportif implanté à proximité de l’Ecole Jules Verne, par la construction de vestiaires pour le stade d’Honneur, l’implantation d’un parcours VTT, d’une aire de jeux pour les plus jeunes.
  • Encourager le développement de clubs sportifs nouveaux extérieurs (VTT-Bike, antenne d’une école de rugby, beach-volley…) et intérieurs (hand-ball, futsal, volley-ball…).
  • Susciter et subventionner une structure d’éveil musical.
  • Réétudier la remise à niveau de la salle des fêtes et l’éventualité d’une Maison des Associations.

Accompagner la construction des équipements nouveaux

  • Continuer les études liées à la construction du quartier de la 13e DBLE, du Viaduc Village, du gymnase et du collège entre 2020 et 2024, notamment en termes de voirie, d’assainissement (avec réhabilitation probable de la station d’épuration) et de parkings.
  • Appliquer l’étude menée sur les pistes cyclables et les cheminements piétons.
  • Mettre progressivement en oeuvre l’étude paysagère menée sur la « végétalisation » des futurs parkings, les abords de la Maison de Santé, la conception de la Place de la Mairie et l’optimisation de la « Forêt Vierge ».
  • Mettre en place la numérotation et le nouveau plan de village en créant notamment de nouvelles voies, des sens uniques et d’autres dispositifs destinés à fluidifier et à sécuriser une circulation accrue par l’afflux de visiteurs.

Faire davantage appel à la concertation

  • Les Cavalériennes et Cavalériens souhaitent être davantage consultés et informés lors de réunions publiques, en complément des lettres d’information et du bulletin municipal. Les suggestions de chacun seront prises en compte, une possibilité de contact direct par email étant déjà active sur le site de la commune.
  • Inviter certains habitants à participer à des comités qui seront rattachés à certaines commissions.

Accentuer les efforts dans le domaine du développement durable

  • Tous les aménagements envisagés respecteront l’environnement végétal et la faune locale en multipliant même le nombre d’espaces verts, de haies et la plantation d’arbres supplémentaires.
  • En termes de constructions neuves l’appel à des énergies renouvelables sera encouragé, notamment en ce qui concerne les zones artisanales, les logements communaux et autres infrastructures municipales, les parkings et les friches industrielles

Faire effort sur la réhabilitation du cœur de village et l’attractivité touristique

  • Poursuivre les efforts engagés il y a vingt ans, en assainissant et réhabilitant le cœur de village pour y attirer des habitants permanents et des commerçants.
  • Etablir une logique touristique avec le Viaduc Village, les quatre autres cités médiévales et le territoire pour créer une synergie dépassant même le cadre du Sud-Aveyron.

Garantir une excellente qualité de vie tenant compte de la tradition agropastorale du village

  • Gérer la cohabitation des diverses communautés socio-économiques (agriculteurs, militaires, commerçants, artisans, entrepreneurs, enseignants, employés, élèves, etc.) en leur permettant d’habiter au plus près de leur activité et en offrant une voirie sécurisée et adaptée répartissant intelligemment l’accès à tous les sites et permettant leur fonctionnement nominal.
  • Veiller à ce que les flux de visiteurs générés par le Viaduc Village ne viennent pas perturber cette harmonie.

Rénover les services techniques

  • Avec un quasi triplement de la population, les services techniques sont soumis à rude épreuve. Ils ont de la difficulté à faire en régie les travaux nécessaires au fonctionnement de la commune qui par ce programme, pourront être augmentés. Une partie de leur matériel, souvent obsolète, a déjà été renouvelé, mais leurs locaux et les moyens structurels ne correspondent plus aux besoins et aux exigences de la sécurité et de l’hygiène. La construction d’un hangar aux normes sanitaires et techniques, suffisamment spacieux, vraisemblablement en zone d’activité permettrait de satisfaire à ces exigences élémentaires tout en libérant un espace précieux en centre bourg qui pourrait avoir de nouvelles destinations qui restent à définir.

Gérer et maitriser les finances locales sans augmentation des taxes municipales

Notre équipe s’engage à maitriser rigoureusement les différents budgets et pour cela assurer une gestion financière concertée pour mettre en œuvre le projet municipal, en s’assurant des marges de manœuvre et en préservant l’avenir, tout en limitant les dépenses de fonctionnement, et en optimisant les services et les dépenses d’équipement. Elle souhaite assumer les investissements nécessaires au développement de la commune, avec l’accompagnement des partenaires habituels et de leurs subventions, pour limiter raisonnablement le recours à l’emprunt. Pour cela il faut rechercher de nouveaux financements en veillant à optimiser les potentialités du village, de développer des recettes supplémentaires grâce notamment aux énergies renouvelables et à la perception de loyers, sans augmenter le taux communal de la fiscalité.