Millau. La position d’Emmanuelle Gazel sur le sujet de l’hôpital Médian

Mardi 18 février, Emmanuelle Gazel a tenu à préciser sa position sur le sujet de l’hôpital médian lors d’un point presse, en compagnie de trois de ses colistiers, tous ayant exercé dans le milieu médical.

« Écoute, transparence, sincérité et partage de la décision politique constituent l’ADN de notre engagement. C’est en ce sens que je souhaite revenir sur le sujet de l’hôpital de Millau ».

Emmanuelle Gazel et ses colistiers qui vont à la rencontre des habitants dans les quartiers chaque soir, sont régulièrement interpellés par des gens « qui ne comprennent pas ce choix d’hôpital médian porté par l’actuel maire de Millau » et qui leur demandent de se positionner clairement « pour ou contre » ce projet.

« Inlassablement nous expliquons que ce sujet est trop complexe pour le traiter de manière aussi simpliste ou démagogique et nous affirmons avec force que notre combat concerne la sauvegarde de l’offre de soin de l’hôpital de Millau, ici et maintenant, explique la candidate. Depuis le courrier de validation d’un hypothétique nouvel hôpital par la ministre, nous essayons d’obtenir les rapports, les études qui expliqueraient ce choix… en vain. »

Pourquoi ce manque de transparence, si l’hôpital médian est la solution ? Pourquoi le maire, qui se positionne clairement pour ce projet, ne présente-t-il pas ses arguments ?

Ce vendredi matin, sur France Inter, Agnes Buzyn déclarait à propos de la crise hospitalière : « je veux qu’elles (les propositions) viennent du terrain, et soient adaptées à chaque territoire ».

« Pourquoi chez nous, les habitants seraient-ils privés de ce pouvoir de décision ?, demande Emmanuelle Gazel. Pourquoi ne pourraient-ils pas donner leur avis ? Quel que soit le projet pour sauver notre offre de soin, pour réussir, il doit obligatoirement être partagé et porté par les habitants. »

« Ils doivent avoir tous les éléments pour se positionner en connaissance de cause et en conscience. Pourquoi nous prive-t-on de cette décision éminemment importante pour notre ville ? Je m’engage, avec mon équipe, à organiser un grand débat public une fois élue, sur le sujet de l’hôpital et de l’organisation de la santé à Millau et en Sud-Aveyron. Nous voulons vous donner tous les éléments factuels et objectifs, afin de construire ensemble, la position qu’ensemble, nous défendrons. »

« À l’issue de ces temps d’information et de débat public, nous proposerons une concertation à Millau et j’encouragerai tous les maires du territoire à mettre en œuvre la même démarche dans leurs villes et leurs villages de façon à porter devant le ministère et l’ARS non pas la position de quelques élus, mais bel et bien celle de tout un territoire. »

La position d’Emmanuelle Gazel est claire : elle et son équipe se battront « pour l’offre de soin et pour l’hôpital de Millau », mais ils ne se positionneront pas tant qu’ils n’auront pas « les éléments qui [leur] permettront de prendre une décision sur le projet d’hôpital médian ».

« Pourquoi Christophe Saint-Pierre ne donne-t-il pas les éléments qui le poussent à défendre ce projet ? »

« Nous voulons rendre la décision aux habitants en leur donnant tous les éléments factuels pour décider et ainsi pouvoir défendre, ensemble, l’organisation de l’offre de santé ».