Millau. Lancer de chaussures devant la permanence d’Arnaud Viala

Ce n’est pas l’éponge qu’ont jetée l’Intersyndicale millavoise et la convergence des luttes ce jeudi soir devant la permanence du député Arnaud Viala, mais leurs vieilles chaussures !

En effet, tous s’étaient donné rendez-vous pour un « lancer de vieilles chaussures » devant le local du député Arnaud Viala, place du Mandarous.

Par ce geste symbolique, ils entendent « montrer qu’il est un député godillot », expression utilisée depuis de nombreuses années en politique, reprise récemment et devenue récurrente contre les députés de la République en Marche accusés « d’obéissance aveugle et de mener des politiques dépassées sans discuter les ordres ».

La figure de style met en évidence « le côté soumis et ringard d’un personnage », vous l’aurez compris, elle n’est pas très flatteuse !

L’élu républicain accusé « d’immobilisme dans le débat de la réforme des retraites » était absent ce jour-là d’après les manifestants qui se sont donné rendez-vous jeudi 20 février pour une nouvelle journée d’action :

« Malgré les vacances, il n’y aura pas de trêve pour défendre nos droits. »